Sur quelles marketplaces locales faut-il se référencer ?

Elles s’appellent Ma ville mon shopping, Wishibam, Epicery ou Achetez à. Toutes ces plateformes de e-commerce se présentent comme l’anti-Amazon. Des places de marché à dimension locale où le client retrouve les boutiques de sa ville. Pour le commerçant, c’est une solution à moindre coût pour se digitaliser. Mais les résultats sont plus que mitigés. Petit tour d’horizon.

marketplaces locales

Face à Amazon, Rakuten ou encore Zalando, une promesse différente a émergé : proposer une sorte de centre commercial virtuel à l’échelle d’un territoire. Pour le commerçant, « il ne s’agit pas d’élargir sa zone de chalandise, mais  plutôt de la conforter en réalisant un chiffre d’affaires additionnel en ligne », explique Martine Gasdeblay, de la Chambre de commerce et d’industrie de la Mayenne. À condition bien sûr de consacrer un peu de temps régulièrement au référencement de ses articles.

« Des places de marché, il y en a des milliers, je dis bien des milliers ! », s’affole le président de la chambre de commerce et d’industrie de Nantes, Yann Trichard. De fait, quel commerçant n’a pas été sollicité ces derniers mois par une plateforme de vente en ligne ? « Trop d’offre tue l’offre », abonde Bénédicte Boudet-Corric, déléguée générale de Commerçants de France (CDF), qui représente les indépendants. « Il y a un problème de visibilité, c’est difficile de s’y retrouver, cela suscite de la méfiance », soupire-t-elle. Un tel foisonnement brouille la visibilité et nuit à l’efficacité des plateformes. « Il faudrait une seule plateforme nationale avec des déclinaisons locales », plaide Éric Malézieux de la fédération des associations de commerçants (CAMF).

En attendant, chacune met en avant ses spécificités. Avec des résultats parfois probants pour certaines, quand d’autres peinent toujours à engendrer de la fréquentation. Quelles sont alors ces marketplaces locales en pleine croissance, et à l’inverse celles qui ne parviennent pas à véritablement décoller. Pour en savoir plus, nous avons passé 10 marketplaces locales à la loupe. Enquête.

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :
1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.

Je m’abonne
Déjà abonné ? Se connecter

Connexion