Quels sont les commerces préférés des Français ?

Le 7ème Baromètre du centre-ville et des commerces montre que les Français restent attachés à leur centre-ville, malgré une fréquentation qui diminue d’année en année. Les commerces alimentaires eux sont toujours largement plébiscités. Découvrez les principaux enseignements de cette étude.

halles centrales de Limoges

Pour la septième année consécutive, l’association Centre-Ville en Mouvement publie son baromètre du centre-ville et des commerces, qui recense les grandes tendances autour du commerce et des centres-villes. Avec pour cette édition, une nouvelle fois, de nombreux enseignements à retenir.

La fréquentation diminue dans les centres-villes

C’est l’un des point clés de cette étude. Malgré un attachement toujours fort des Français pour leur centre-ville, ils sont de moins en moins nombreux à s’y rendre à minima une fois par semaine (69%, contre 73% en 2021). A noter que ces chiffres différent sensiblement en fonction du lieu d’habitation. Les grandes métropoles sont ainsi largement épargnées par ce phénomène de désaffection des centres-villes, à l’image des parisiens, qui se rendent pour 95% d’entre eux au moins une fois par semaine en centre-ville.

Les communes de plus de 100 000 habitants sont également moins impactées, avec 75% de leurs habitants qui se déplacent au moins une fois par semaine en centre-ville. Le phénomène est en revanche plus marqué pour les villes de moins de 100 000 habitants, et surtout celles de 50 000 habitants, avec seulement 65% de la population qui se rend au moins une fois par semaine en centre-ville.

Lire aussi : SMS, Emailing, Réseaux sociaux : 3 canaux de communication indispensables au commerçant

Plus généralement, 36% des Français déclarent se rendre moins souvent en centre-ville, une proportion qui monte à 43% chez les habitants des communes rurales. L’attachement au cœur de ville diminue également d’année en année. Il ne sont que 61% à s’y déclarer attachés, contre 64% en 2020 et 2021, et même 72% en 2019.

La dynamisation des commerces de proximité, une priorité pour les Français

Pour redonner l’envie aux Français de se déplacer dans les centres-villes, le baromètre de l’association centre-ville en mouvement montre que la dynamisation des commerces de proximité est la problématique sur laquelle il faut axer les efforts. 39% des Français jugent ainsi qu’il s’agit de la première priorité, devant la sécurité des biens et des personnes (29%), et le stationnement (27%). Concernant les services qu’ils souhaitent trouver en centre-ville, ils citent cette fois les commerces alimentaires en premier (63%), à égalité avec les espaces verts (63%), et la présence de restaurants et cafés/terrasses (61%).

Le baromètre classe également les typologies de commerces (hors bars et restaurants), que les Français souhaitent trouver en priorité dans les centres-villes. La boulangerie reste ainsi le commerce plébiscité par les Français (80% des répondants), devant la pharmacie (76%), et la boucherie/charcuterie (67%). Les commerces alimentaires, en général, sont d’ailleurs largement plébiscités (voir ci-dessous).

Quels commerces souhaitez-vous trouver en priorité dans votre centre-ville ?

Boulangerie80%
Pharmacie76%
Boucherie / Charcuterie67%
Librairie60%
Journaux et papeterie 60%
Poissonnerie 59%
Fromagerie 57%
Café / Tabac56%
Artisan réparateur53%
Cordonnerie47%
Magasins numériques43%
Source : Baromètre du commerce et des centres-villes.

Concernant les lieux culturels indispensables à l’attractivité des centres-villes, les cinémas (71%) se classent en tête devant les bibliothèques (62%) et les médiathèques (60%).

Quels lieux culturels souhaitez-vous trouver en priorité dans votre centre-ville ?

Cinéma71%
Bibliothèque62%
Médiathèque60%
Salle de spectacle / Concert56%
Centre culturel53%
Théâtre51%
Musée51%
Monuments44%
Centre d’art40%
Conservatoire de musique39%
Source : Baromètre du commerce et des centres-villes.

Action Coeur de Ville : un programme reconnu par les Français qui renforce l’attachement au centre-ville

Autre enseignement clé à retenir de cette étude, l’utilité du programme Action Cœur de ville, dédié à la redynamisation des centres-villes de 222 villes moyennes. Sur les 41% de Français qui ont déjà entendu parlé de ce plan, près de 80% le trouvent utile. Par ailleurs, dans les villes où le programme a été déployé, l’attachement des habitants au centre-ville semble renforcé : 70% déclarent ainsi être personnellement attachés à leur cœur de ville (contre 61% pour l’ensemble de la population).

place de l'étape fontainebleau
Le programme Action Coeur de Ville a permis l’aménagement de la place de l’Etape, à Fontainebleau.

Le programme Action Cœur de Ville a notamment été à l’origine de nombreux projets d’aménagement du territoire ces dernières années, comme la création du Jardin Charles-Gaou à Brignoles, la réalisation de Halles de marché à Ajaccio, ou encore l’implantation d’un cinéma multiplexe dans le centre-ville de Dieppe. Autant d’investissements qui ont permis de redynamiser les centres-villes des communes concernées.

Lire aussi : Enquête : 10 marketplaces locales pour les commerçants

Preuve en est que lorsqu’il est bien pensé et en accord avec les décideurs locaux, l’investissement public permet d’apporter une réelle valeur ajoutée pour l’ensemble des acteurs économiques, et notamment pour les commerces de proximité.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne