« 30% de mon chiffre d’affaires vient d’Instagram »

Fondatrice du concept store parisien Les Rituelles, dédié à la lingerie et l’érotisme, Aline Tran explique comment le compte Instagram de sa boutique est aujourd’hui devenu incontournable pour son activité.

Les rituelles

Un peu plus de 11 200 followers sur le compte Instagram de sa boutique Les Rituelles, le tout pour près de 3000 publications, Aline Tran mise beaucoup sur les réseaux sociaux pour communiquer auprès de sa clientèle, mais aussi développer la notoriété de sa boutique. Et les résultats sont au rendez-vous ! Tant sur le chiffre d’affaires que sur la fréquentation au quotidien de sa boutique physique.

Quelles sont les secrets de sa réussite ? Ses bonnes pratiques et ses recommandations pour ceux qui souhaitent se lancer ? Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus.

Votre notoriété sur Instagram ne cesse de progresser, avec dorénavant plus de 11 000 followers ! Pouvez-vous nous expliquer le secret de votre réussite ?

Je ne dirais pas qu’il y ait un secret particulier, si ce n’est beaucoup de travail et d’implication. Pour vous donner un ordre d’idée, je passe entre une heure à une heure demi chaque jour sur Instagram. Ça englobe le temps passé à faire les story, répondre aux commentaires sur mes publications et via message privé, l’engagement général sur Instagram (liker et/ou commenter les publications d’autres comptes)… Une fois par semaine également, je me réserve un créneau d’environ 3 heures pour programmer les post qui seront publiés dans les prochains jours, avec en moyenne 2 publications par jour.

Et en termes de retour sur votre chiffre d’affaires, quelles sont les retombées de toutes ces actions ?

Alors c’est difficile de pouvoir mesurer précisément l’impact, mais avec l’expérience de mes 6 années sur les réseaux sociaux, j’en suis arrivée au résultat qu’un tiers de mes clientes en boutique viennent aujourd’hui d’Instagram. Les deux autres tiers provenant du référencement google, de mon eshop, et aussi quand même de la clientèle de passage en boutique. Forcément cette présence sur le web et les réseaux sociaux m’a permis de conserver un lien avec ma clientèle au cours des épisodes de confinement, et surtout de maintenir une certaine activité, entre les ventes de mon site e-commerce et celles du click&collect.

Boutique les rituelles

Comment parvenez vous à un tel résultat. Outre le temps passé sur Instagram, avez-vous une méthodologie précise ? Des conseils à donner ?

Là encore, je trouve que c’est assez difficile de donner des conseils généralistes, étant donné que chaque situation est différente, et que justement sur les réseaux sociaux il faut savoir être original. Même si d’un autre côté, certains basiques doivent quand même être respectés. Le côté esthétique notamment est très important selon moi, particulièrement sur Instagram qui fait la part belle aux photos, mais aussi de plus en plus aux vidéos. A ce propos d’ailleurs, je constate que la vidéo est un format qui a vraiment la côte aujourd’hui, on reçoit beaucoup plus de likes et de commentaires des que l’on post une vidéo, que ce soit en format IGTV ou Reels. En plus d’un meilleur engagement, c’est l’occasion de se poser avec sa communauté pour présenter plus en détail ses produits, mettre en scène sa boutique, ses vitrines… Les story aussi sont très importantes, il faut en faire au quotidien, ça permet de garder un lien continu, et en plus c’est un très bon outil pour vendre ! Mais pour cela il est indispensable d’avoir une communauté dite “qualifiée”, c’est-à-dire qui vous suit réellement pour le contenu que vous leur apportez.

Lire aussi : Interview d’expert : « Les commerçants doivent apprendre à mieux utiliser les réseaux sociaux »

Alors c’est certain que ça demande une certaine organisation pour mettre en place ces pratiques, mais il ne faut pas en faire toute une montagne, même si au début ce n’est pas parfait, de toute façon il faut bien commencer quelque part ! Dans les premiers mois, c’est important je trouve de prendre le temps de voir ce qui fonctionne et ce qui marche moins bien, quelles sont les publications qui intéressent notre communauté… Une fois qu’on est plus rodé, là on peut essayer de mettre en place quelque chose de plus organisé. C’est en tout cas ma méthode, et celle qui selon moi permet de durer sur le long terme et de ne pas vite se décourager. Il faut bien avoir en tête que le travail pour développer sa communauté sur les réseaux sociaux est assez chronophage et exige une régularité tout au long de l’année. Mieux vaut donc commencer progressivement au début, le temps de s’adapter à cette nouvelle organisation de travail. Et bien sûr ne pas hésiter à demander conseil à des personnes qui ont plus d’expérience que vous dans ce domaine.

Le compte Instagram Les Rituelles

La boutique en ligne

Vous souhaitez vous former sur l’utilisation des réseaux sociaux pour votre commerce ?

Vous souhaitez mieux utiliser Instagram, et plus généralement les réseaux sociaux, pour votre commerce ? Avec nos experts et partenaires certifiés, nous proposons des formations qui peuvent être prises en charge par votre OPCO (Opérateur de Compétences). N’hésitez pas à nous contacter directement via le formulaire ci-dessous, nous vous rappellerons par la suite pour analyser ensemble votre situation ainsi que vos besoins.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur :

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une solution adaptée.

Contactez nous en remplissant le formulaire ci-dessous :


Ou prenez rdv en ligne directement :


Prenez rdv en ligne directement :