Le SMIC va de nouveau augmenter au 1er mai !

Le salaire minimum va connaître une nouvelle revalorisation automatique au 1er mai 2022, en raison de l’inflation.

hausse du smic

Après des revalorisations de +2,2 % au mois d’octobre 2021, puis de + 0,9% en janvier 2022, le Smic va de nouveau progresser de +2,65% au 1er mai 2022. Une hausse réglementaire, qui correspond à l’inflation enregistrée par l’Insee entre novembre 2021 et mars 2022 pour les 20% des ménages les plus modestes. Pour un temps plein, le Smic mensuel s’établira ainsi à 1645,58 euros brut. En net, cela correspond à 1302,64 euros, soit une hausse de 34 euros. Sur le plan horaire, il passera donc de 10,57€, à 10,85€ brut. « Sur un an (de mai 2021 à mai 2022), le Smic aura donc augmenté de 5,9%, soit 91€ brut par mois (72€ net) ; il sera passé de 1230,60 € à 1302,64 € net », précise le ministère du Travail dans un communiqué.

Evolution du SMIC depuis 2016

évolution du smic

Quid du Smic hôtelier ?

A noter que cette revalorisation du taux horaire du Smic est sans conséquence pour les salariés des CHR (cafés-hôtels-restaurants). Et pour cause, le minimum conventionnel dont bénéficient les salariés du secteur est actuellement fixé à 11,01 € de l’heure, ce qui est supérieur au taux horaire du Smic, fixé à 10,85€. En revanche, le minimum garanti (référence pour l’avantage en nature nourriture) passe à 3,86€ au 1er mai 2022, en lieu et place des 3,76€ instaurés le 1er janvier 2022.

Vers de nouvelles augmentations du Smic en 2022 ?

Compte tenu de l’inflation galopante enregistrée ces dernières semaines (+4,5% en mars), et notamment sur le prix de l’énergie, une nouvelle hausse du Smic avant la fin de l’année est tout à fait probable. Rappelons qu’il s’agit là d’une exception française, puisque sur les 30 pays qui composent l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), « il n’y en a que trois qui prévoient une revalorisation automatique liée à l’inflation et un seul – la France – qui prévoit qu’elle puisse se répéter en cours d’année », détaille l’économiste Gilbert Cette, Président du groupe d’expert sur le Smic.

Lire aussi : Estimez le coût d’une embauche en CDI, en CDD ou en alternance

Le salaire minimum peut également être augmenté par le pouvoir exécutif, François Hollande étant le dernier Président à avoir utilisé cette possibilité, en 2012. Emmanuel Macron, qui vient d’être réélu, actionnera-t-il ce levier ? Pour le moment, le Président n’a jamais évoqué cette possibilité, privilégiant un renforcement du dispositif PEPA (Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat), afin de permettre aux employeurs de verser jusqu’à 6000 euros de prime par an à leurs salariés gagnant jusqu’à 3 SMIC « sans charge ni impôt ».

Reste maintenant à savoir si sa position sera amenée à évoluer au vu de la flambée des prix depuis le début d’année ? Réponse d’ici les prochaines semaines…

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne