Gestion

10 bonnes pratiques pour améliorer le référencement de votre commerce

A l’heure où le consommateur se renseigne de plus en plus en ligne avant de se déplacer en magasin, apparaître dans les premiers résultats de recherche sur Google est très intéressant pour tout commerçant. Découvrez dans cet article 10 bonnes pratiques pour améliorer le référencement de votre commerce.

Sur Google, le référencement est sans contexte le nerf de la guerre. La bataille pour les premières places est particulièrement féroce, et pour cause, vous aurez 10 fois plus de chances d’être consulté par les internautes si votre site apparaît dans les trois premières positions, que s’il se situe au-delà de la sixième position. Dans ce contexte, améliorer le référencement de votre commerce est une tâche primordiale, d’autant plus que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se renseigner sur le net avant de faire le déplacement en point de vente. Nous avons recensé dans cet article 10 bonnes pratiques assez simple à mettre en place.

améliorer le référencement

1) Un site rapide et responsive

Dans un souci d’apporter la meilleure expérience possible aux internautes, Google favorise les sites avec un temps de chargement rapide. Petite astuce, pensez à réduire au plus possible la taille de vos images pour accélérer le chargement de vos pages. Au même titre, veillez à ce que votre site soit responsive, c’est-à-dire que le confort de lecture soit le même sur ordinateur, tablette ou même depuis un smartphone.

2) Des mots-clés travaillés

En référencement, les mots-clés sont les sujets qui vont définir les thèmes de votre site web. Ceux que vous choisirez détermineront ainsi la cible de clientèle que vous recherchez à atteindre, d’où la nécessité d’y accorder un certain temps. Pour ce faire, réfléchissez aux mots-clés que pourrez taper vos clients sur Google et classez les par ordre d’importance. Pour vous épauler dans cette tâche, vous pouvez utiliser des outils reconnus tels que SEMRush, Keywordtool.io ou encore Google Keyword Tool. Quoi qu’il en soit, vous devez absolument être positionné sur les mots-clés définissant votre secteur d’activité, dans votre zone géographique. Basique !

3) Une page Google My Business

C’est une évidence, et pourtant encore beaucoup de commerçants ne sont pas familier avec l’importance de posséder une page Google My Business. Même si vous n’avez pas de site internet adossé à votre activité, la page Google My Business est essentielle pour améliorer le référencement de votre commerce dans la mesure où, déjà, elle permet de localiser votre point de vente sur Google Map, le GPS de tout smartphone ! Vous pouvez également y renseigner vos horaires d’ouverture et de fermeture, vos coordonnées, et même certaines informations clés concernant votre commerce (produits et marques phares que vous commercialisez, ou même vos plats à la carte pour un restaurant). Le tout en quelques clics et abordable même pour les plus novices.

4) Une page Facebook et un compte Instagram

Là encore, c’est le minimum requis pour tout commerçant. A l’heure où les Français passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook et Instagram, ouvrir un compte sur ces deux plateformes est indispensable. Mais il est tout aussi important de s’en occuper, en publiant si possible au moins une fois par semaine, les publications Facebook et Instagram pouvant être dupliquées facilement. D’autant plus que lorsque l’on y accorde du temps, les résultats sont au rendez-vous, comme l’atteste notre grande enquête sur le sujet.

Sur le même sujet : Comment générer du trafic en magasin grâce à internet ?

5) Du contenu de qualité

L’objectif principal de Google est de délivrer la meilleure information possible à l’internaute. Dans cette optique, la qualité du contenu proposé sur votre site est pris en compte lors de l’établissement du classement de Google. Pour ce faire, l’algorithme du moteur de recherche prendra en considération la qualité des backlinks pointant vers votre site ou vers une page en particulier. Plus ils seront nombreux, plus cela signifiera que votre contenu semble pertinent. D’où l’intérêt par exemple de demander à vos fournisseurs de mettre un lien sur leur site renvoyant vers votre propre site internet.

6) Un site en HTPPS

La migration de votre site au format HTPPS est désormais prise en compte dans l’établissement du classement de Google. C’est d’autant plus important que cela permet aussi de garantir la sécurité de vos utilisateurs ainsi que des données que vous échangez.

7) Du contenu original

C’est une chose à savoir, l’algorithme de Google désapprouve le contenu dupliqué. Si bien que si deux pages de deux sites distincts relatent le même contenu, il n’en référencera seulement qu’une des deux. Veillez donc, par exemple, à ne pas dupliquer mots pour mots les fiches produits déjà établies par vos fournisseurs.

8) Des liens internes pour chacune de vos pages

Le maillage interne consiste à renvoyer l’internaute vers d’autres pages de votre site en rapport avec le sujet initial de la page. Une pratique d’autant plus indispensable qu’elle est très facile à mettre en place et donne l’opportunité au lecteur de parcourir d’autres contenus présents sur votre site.

Lire aussi : E-commerce : 3 stratégies pour réussir

9) Rédiger des méta descriptions

La meta description correspond au texte qui se trouve en-dessous du titre de la page dans Google. Il est donc primordial de prendre le temps d’en rédiger une pour chaque page, le tout en moins de 156 caractères. Le mot-clé ou l’expression-clé définit pour cette page devra bien entendu y figurer.

10) Se former pour améliorer le référencement de son commerce

Si toutes les pratiques énoncées précédemment doivent absolument être adoptées le plus rapidement possible, elles ne peuvent suffire à elles-seules. Pour améliorer le référencement de votre point de vente, il faut y consacrer du temps, et cela requiert également certaines compétences. D’où la nécessité de se former auprès de professionnels du référencement, d’autant plus que cela pourra pris en charge par le budget formation auquel vous cotisez chaque année. Commerçants, il est temps de passer à l’action !

Laisser un commentaire