Les services qui font vendre en boutique

Les services en boutique ne sont pas au cœur des préoccupations des commerçants. Parfois, il n’y en a pas, ou peu. Et quand ils existent, on en parle rarement, ou pas… C’est regrettable, car ils permettent de vendre plus et mieux.

services-qui-font-vendre

«Il suffit de voyager un peu pour se rendre compte de la réputation dramatique que peut avoir la France en matière de services.» Le diagnostic est sévère, mais Arnaud Bruillon, le président du réseau Finsbury, parle-t-il du service ou des services ? Au fond, peu importe: le constat est identique. Même dans le luxe ? « Le service n’est pas dans notre culture, comme il l’est en Asie », remarque Jean Claude Cathalan, le président du Comité Montaigne, qui estime toutefois que « des zones comme l’avenue Montaigne et la rue François Ier constituent des exceptions »… Et d’ajouter que « la tendance est à l’amélioration: il y a dix ans, il n’y avait pas de voiturier. » Mais, selon un expert du secteur, trop de « marques de luxe restent centrées produit, image et non client. » Dans les autres segments de gamme, c’est plutôt le poids des habitudes qui serait en cause. Et c’est dommage car, pour les indépendants, les services sont des atouts.

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Pas encore abonné ? Je m’abonne

Connexion