Indépendants : payez moins d’impôts et de charges sociales avec le chèque vacance !

En tant que chef d’entreprise, et même si vous n’employez aucun salarié, vous pouvez bénéficier des chèques vacances, qui permettent de payer des dépenses liées à vos loisirs et à vos vacances (hébergement, restauration, activités culturelles, transport…). Un outil à utiliser, d’autant qu’ils sont, dans une certaine limite, exonérés socialement et fiscalement. Explications.

chèques vacances chef d'entreprise
.

Dans un contexte économique toujours compliqué pour les chefs d’entreprises, notamment dans le commerce, il est plus que jamais essentiel d’optimiser au mieux possible sa rémunération, ainsi que celle de vos salariés. Parmi les différents outils à votre disposition, les chèques vacances se démarquent, de par les avantages sociaux et fiscaux qu’ils procurent, avec une mise en place très facile. Explications détaillées.

Lire aussi : Comment sortir de l’argent de sa société net d’impôts et de cotisations sociales ?

Les chèques vacances : En quoi ça consiste ?

Les chèques vacances sont des titres de paiement nominatifs, émis par l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV). Ils prennent la forme de coupures physiques de 10, 20, 25 ou 50€ ou de « e-chèques » (uniquement utilisables sur internet) de 60€. Ils peuvent servir tout au long de l’année, auprès de 200 000 professionnels du tourisme et des loisirs (hôtels, clubs de vacances, campings, restaurants, trains, avions, locations de voiture, parcs d’attractions, musées, monuments…), en France et pour des voyages au sein de l’Union européenne.

Ils sont valables pour une durée de deux ans à partir de leur date d’émission (par exemple un chèque émis en 2022 est valable jusqu’au 31/12/2024). En cas de non-utilisation, ils restent échangeables en fin de validité sous trois mois.

Ces titres nominatifs peuvent être utilisés par leurs bénéficiaires directs, mais aussi par leurs conjoints, concubins ou partenaires de PACS et les personnes fiscalement à leur charge.

Les chefs d’entreprises peuvent-ils bénéficier des chèques-vacances ?

A la base destinés aux salariés, les chèques vacances sont désormais ouverts à tous les chefs d’entreprises, quel que soit leur statut personnel (gérant salarié ou non salarié). La seule condition étant qu’ils emploient moins de 50 salariés. A noter que les dirigeants d’entreprises qui n’emploient aucun salarié peuvent aussi bénéficier des chèques vacances, ainsi que des avantages fiscaux et sociaux qui y sont associés.

Quels sont les avantages sociaux et fiscaux des chèques vacances ?

En tant que chef d’entreprise, l’attribution de chèques vacances que ce soit pour vous-même ou vos salariés, permet de bénéficier d’une double exonération fiscale et sociale :

  • Exonération fiscale : Les chèques vacances sont en effet exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite du Smic mensuel en vigueur au 1er décembre de l’année d’acquisition des chèques vacances. Cette exonération vaut aussi bien pour vous même en tant que chef d’entreprise, que pour vos salariés.
  • Exonération sociale : Les chèques-vacances bénéficient par ailleurs d’une exonération de cotisations sociales, plafonnée à 30% du Smic mensuel au 1er janvier de l’année en cours. Cette exonération s’applique aussi bien aux chèques-vacances que vous vous attribuez à vous-même en tant que chef d’entreprise, que pour ceux que vous distribuerez à vos salariés (si vous décidez d’en verser, il ne s’agit en aucun cas d’une obligation).

Enfin, les chèques vacances sont déductibles du bénéfice imposable de l’entreprise. Pour cela, la prise en charge des chèques vacances par votre société ne doit pas dépasser certains plafonds :

  • 80% de la valeur libératoire des chèques, si la rémunération moyenne du bénéficiaire au cours des trois derniers mois précédant l’attribution est inférieure au plafond mensuel de la Sécurité sociale.
  • 50% de la valeur libératoire des chèques si la rémunération du bénéficiaire est supérieure au plafond mensuel de la Sécurité sociale.

A noter que ce taux est augmenté de 5% par enfant à charge et de 10% par enfant en situation de handicap, dans la limite de 15%. Ainsi, en fonction de votre rémunération et celle de vos salariés, et de la présence éventuelle d’enfants, 5 à 50% du montant des chèques vacances restent tout de même à votre charge.

Important : Il est absolument impératif de respecter ces plafonds, auquel cas les chèques-vacances ne peuvent pas être déductibles du résultat de votre société, et vous ne pouvez pas non plus bénéficier de l’exonération fiscale et sociale.

Lire aussi : Entreprise : 10 indices qui déclenchent un contrôle fiscal

Comment obtenir des chèques-vacances ?

L’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) est le seul organisme habilité à émettre ces titres. A noter que les frais d’ouverture d’un compte se montent à 80€ en 2023, et l’ANCV prélève 1% du montant des chèques en frais de commission.

Cliquez ici pour accéder à votre espace dédié.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Je m’abonne