Formation commerce : comment bien choisir ?

De plus en plus de commerçants souhaitent mettre à profit cette période de confinement pour se former. Nos conseils pour vous aider à choisir votre prestataire.

formation-commerçant

Plus les jours passent, et plus les commerçants réfléchissent à comment mettre à profit cette période forcée d’inactivité. Et si c’était justement le moment de prendre un peu de recul sur son activité, peaufiner ou améliorer son offre, établir un plan de communication, réfléchir à la création d’un site marchand… Autant de pistes pour lesquelles l’accompagnement d’un ou plusieurs professionnels spécialisés est fortement recommandé. Et ça tombe bien, en tant que chefs d’entreprises, les commerçants versent une contribution à la formation professionnelle (CFP), qui leur permet de disposer d’un budget dédié au financement de leurs formations. Le moment semble donc opportun pour l’utiliser ! Reste alors à choisir un organisme de formation capable de vous accompagner. Nos 3 conseils pour vous guider dans ce choix.

1) Le formateur doit connaitre votre façon de travailler

C’est une évidence qu’il convient pourtant de bien rappeler. La première qualité d’un formateur est de pouvoir comprendre son client, ses problématiques et surtout sa manière de fonctionner. Un commerçant de proximité n’a pas les mêmes besoins ni les mêmes attentes qu’un gérant de franchise ou de succursale. Veillez donc à choisir un prestataire qui a l’habitude de travailler avec des indépendants. Il sera bien plus à même de vous conseiller sur vos réels besoins.

2) La formation doit pouvoir se faire à distance

Dans le contexte actuel du confinement, c’est tout simplement indispensable ! Mais au-delà de cette situation exceptionnelle, la possibilité d’effectuer la formation à distance est toujours très intéressante pour le commerçant, qui n’a dans bien souvent des cas pas la possibilité de consacrer du temps avec un formateur en boutique, au risque de délaisser sa clientèle… La formation à distance permet de résoudre ce problème, les rendez-vous avec le formateur pouvant ainsi se faire selon vos disponibilités, avant l’ouverture de la boutique ou durant les moments habituellement creux. Cela permet également de répartir les rendez-vous sur plusieurs semaines, et de pouvoir mettre en place un véritable suivi sur le long terme.

3) Votre prestataire doit absolument posséder un numéro de déclaration d’activité en tant qu’organisme de formation

Comme nous l’avons expliqué en début d’article, en tant que chef d’entreprise, vous cotisez chaque année à la formation professionnelle. Dès lors, le formateur que vous choisirez devra être reconnu en tant que centre de formation référencé dans Datadock (la base de données unique des organismes de formation). Cela vous garantira une formation de meilleure qualité, car soumise à de véritables contrôles en amont. Mais surtout une partie des coûts, voire une grande partie, pourra prise en charge par votre organisme collecteur. Et au vu du contexte actuel, préserver sa trésorerie est essentiel !

L’echommerces vous aide à trouver un formateur

Chez l’echommerces, nous avons à cœur d’aider les commerçants indépendants développer leur activité. C’est en ce sens que nous mettons aujourd’hui en relation les commerçants avec des formateurs spécialisés. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous, nos conseillers vous rappelleront gratuitement pour analyser votre situation et vous orienter vers la formation adéquate. Notre partenaire se chargera par la suite d’évaluer votre éligibilité au financement de la formation et de constituer votre dossier de prise en charge.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une formation adaptée.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne