Fermeture des écoles et des commerces

Emmanuel Macron a annoncé une fermeture des écoles ainsi que de tous les commerces, hormis ceux de première nécessité, sur l’ensemble du territoire. Ce reconfinement « allégé » débutera ce samedi 3 avril 2021, à 19 heures.

macron fermeture commerce

Alors que la situation devient de plus en plus tendue dans les hôpitaux (près de 90% des lits en réanimation sont occupés), et que le nombre de cas positif augmente assez rapidement ces derniers jours, le chef de l’Etat a annoncé ce mercredi 31 mars la mise en place de nouvelles mesures de restrictions, qui prendront effet à partir de ce samedi 3 avril à 19 heures Ainsi, le confinement « allégé » tel qu’il est mis en place actuellement dans 19 départements français va être étendu à l’ensemble du territoire métropolitain. Les déplacements entre 6 heures du matin et 19 heures seront donc possibles sans attestation pour les déplacements, dans un rayon limité à 10 kilomètres. Au-delà de cette limitation, ils faudra se munir d’une attestation dérogatoire. Les déplacements interrégionaux seront pour leur part « interdits, sauf motif impérieux ou professionnel ». Précisons cependant que le chef de l’Etat a déclaré : « Nos citoyens qui souhaitent changer de région pour aller s’isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques ».

A propos des établissements scolaires, ils devront fermer à partir du lundi 5 avril. Cette fermeture s’étalera sur une durée de 3 semaines (dont 2 semaines de vacances scolaires communes à toutes les zones) pour les écoles maternelles et primaires, avec une réouverture qui se fera seulement à partir du 26 avril. Le retour en classe pour les collèges et lycées ne se fera quant à lui qu’à partir du 3 mai.

Quid des commerces, des lieux culturels et des restaurants ?

Concernant les commerces, seuls ceux jugés de première nécessité devront fermer leurs portes dès la mise en place de ce nouveau confinement, qui débutera ce samedi 3 avril à 19 heures. Rappelons que la liste de ces commerces “essentiels” a évolué depuis le mois de novembre 2020, les libraires, disquaires, salons de coiffure ou encore les fleuristes peuvent désormais poursuivre leur activité, alors que les boutiques de mode, de décoration ou encore les magasins de jouets ne sont toujours pas autorisés à accueillir du public. Ces derniers pourront ainsi solliciter le fonds de solidarité renforcé, jusqu’à 10 000 euros, ou à hauteur de 20% du chiffre d’affaires perdu (plus d’infos dans cet article)

Lire aussi : Reconfinement : Quels sont les commerces autorisés à ouvrir ?

Enfin, le président a évoqué la possibilité d’une réouverture des lieux culturels à partir de la mi-mai, en fonction là encore de l’évolution de l’épidémie, et proposera un calendrier de réouverture d’ici à l’été « pour la culture, le sport, le loisir, l’événementiel, nos cafés et restaurants ».

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution à propos des annonces et dispositifs spécifiques aux commerces, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne