Reconfinement : Quels sont les commerces autorisés à ouvrir ?

Suite aux annonces d’Emmanuel Macron ce mercredi 31 mars, de nombreux commerces vont être de nouveau contraints à la fermeture.

commerce autorisés à ouvrir

Avec le reconfinement instauré sur l’ensemble du territoire à partir de ce samedi 3 avril à 19 heures, de nombreux commerces vont être de nouveau contraints à la fermeture. Il s’agit là des commerces dits “non essentiels”. Nouveauté en revanche par rapport aux mois de mars et novembre dernier, les libraires et les disquaires pourront continuer à accueillir du public. Une dérogation qui concerne également les coiffeurs, qui pourront rester ouverts, avec un protocole sanitaire renforcé, mais aussi les chocolatiers, opticiens, cordonniers, fleuristes, jardineries et magasins de bricolage, ainsi que les concessions automobiles sur rendez-vous. Par ailleurs les cabinets d’avocats et de notaires peuvent également exercer leurs activités et les visites de biens immobiliers sont autorisées.

Lire aussi : Aide de 500 euros, par où commencer pour se lancer sur internet ?

Des autorisations d’ouvertures en plus grand nombre par rapport au dernier confinement pour des magasins qui répondent à des besoins précis et dans lesquels on n’est pas censé faire du “shopping”. Mais des dérogations qui suscitent l’incompréhension des autres commerçants toujours jugés comme non essentiels. Rappelons que dans le secteur de la mode, les collections viennent d’arriver en magasin : les stocks sont au plus haut et le moral au plus bas.

Voici la liste des commerces autorisés à ouvrir :

  • Tous les commerces autorisés à ouvrir lors des deux premiers confinements
  • Les librairies
  • Les disquaires
  • Les salons de coiffure (coiffeurs à domicile également)
  • Les magasins de bricolage
  • Les magasins de jeux vidéos
  • Les magasins de plantes et de fleurs (fleuristes)
  • Les chocolatiers
  • Les cordonniers
  • Les réparateurs d’instruments de musique
  • Les cabinets d’avocats et de notaires
  • Les concessions automobiles (sur prise de rendez-vous)
  • Les visites de biens immobiliers

« Les commerces situés dans les centres commerciaux qui étaient fermés le resteront. Les marchés mixtes en extérieur restent ouvert », détaille le Ministère de l’Economie.

Lire aussi : L’e-réservation, l’alternative au e-commerce conçue pour les indépendants

Peut-on faire de la vente à emporter ?

Parmi les commerces frappés d’une obligation de fermeture, la livraison de commandes et la vente à emporter (uniquement avant 19 heures pour la vente à emporter) seront néanmoins toujours autorisées. Cela vaut pour de nombreux secteurs, notamment la restauration ou même les boutiques de mode, à condition qu’il soit possible de venir récupérer son achat sans entrer dans le commerce.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des aides qui seront proposées pour les commerçants qui vont être contraints de fermer leurs portes, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne