Vers un QR Code obligatoire pour se rendre dans certains commerces ?

La réouverture des lieux culturels et des bars et restaurants pourrait être conditionnée à l’affichage d’un QR code à scanner obligatoirement à l’entrée des établissements. Explications.

QR code restaurants

Si la réouverture des lieux culturels et des bars et restaurants n’est pas encore à l’ordre du jour, les conditions de reprise de l’activité se dessinent de jour en jour. Et parmi les nouvelles mesures qui pourraient être mises en place, l’utilisation du code QR à l’entrée de chaque établissement, afin de garantir un meilleur traçage des porteurs de la Covid-19, tient aujourd’hui la corde. « Le QR code sera obligatoire en termes d’affichage […] et on demandera aux gens de le scanner », a ainsi expliqué le secrétaire d’Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, sur Public Sénat le 10 mars.

Le QR code, comment ça marche ?

Concrètement, si cette nouvelle règle venait à être confirmée, les bars, restaurants et même probablement les cinémas devront afficher à l’entrée de leur établissement un code QR qui devra être scanné par les clients afin de signaler leur présence. Ce QR code renverra vers l’application Tous Anti Covid, ou vers la page de téléchargement de l’application pour ceux qui ne la possèdent pas. Si un cas positif est ensuite signalé dans l’application, l’ensemble des personnes qui étaient présentes au même moment dans l’établissement recevront alors une alerte pour leur signaler qu’elles sont considérées comme des cas contacts.

Lire aussi : Comment faire face aux difficultés de trésorerie ?

Quid de ceux qui ne possèdent pas l’application Tous Anti Covid ? Jean-Baptiste Lemoyne a expliqué qu’il y aurait aussi une solution « pour ceux qui ne sont pas outillés de matériels ». Le Groupement National des Indépendants (GNI), qui a participé aux réunions de travail organisées par le Secrétaire d’Etat au Tourisme, a ainsi fait savoir que le cahier de rappel au sein des établissements devrait être maintenu. « Bien qu’il soit complexe d’avoir deux systèmes en parallèle, l’objectif est de favoriser l’utilisation du QR Code pour permettre un meilleur suivi de la pandémie par l’Etat. De même cet outil numérique, contrairement au cahier de rappel “papier” permet aux établissements de ne pas porter la responsabilité quant à la sécurité des données personnelles des clients », justifie le GNI.

Quels seront les lieux concernés ?

D’après le GNI, l’utilisation du QR code sera requise pour les établissements où le port du masque sans interruption est impossible. « Cela concerne donc les cafés, bars, brasseries, les restaurants et les hôtels notamment à l’entrée de la salle du petit-déjeuner », explique le syndicat patronal. Pour autant, d’autres lieux pourrait également être concernés, comme les théâtres, les cinémas, les commerces installés dans des centres commerciaux ou encore les salles de sport. Les établissements devraient ainsi être classés en deux catégories : risque modéré ou élevé, en fonction de la configuration propre à chaque lieu (surface, aération, port du masque possible sans interruption…)

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la liste des établissements concernés par cette nouvelle obligation, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Comment mettre en place le QR code dans son établissement ?

Le Ministère du Tourisme vient de mettre en ligne un site dédié (cliquez ici pour accéder au site) sur lequel l’établissement peut facilement générer un QR Code unique. Il vous sera demandé uniquement le type et la taille de l’établissement, garantissant ainsi son anonymat, même si un cas positif est déclaré au sein de l’établissement. « Si quelqu’un se déclare positif dans l’application, les personnes qui étaient dans l’établissement au même moment seront notifiées. Elles ne sauront ni où, ni par qui, simplement qu’elles sont cas contact », certifie le Ministère.

Lire aussi : Axa condamné en appel à indemniser un restaurateur

L’installation du QR code devra elle se faire à l’entrée de l’établissement, de manière à ce qu’il soit facilement visible des clients. A noter que les terrasses ouvertes ne devraient pas être concernées par ce dispositif. Enfin, les salariés ne seront pas tenus de scanner le QR code, qui sera uniquement à destination des clients.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne