Le vendeur au cœur de la réussite de l’entreprise

Longtemps relégué à la seconde place, le rôle du vendeur comme créateur de valeur ajoutée fait de plus en plus l’unanimité. Une tendance qui montre que, malgré une autonomie plus grande, le client a toujours besoin de l’éclairage d’un expert pour le guider dans ses choix.

vendeur-magasin

L’e-commerce et la digitalisation des points de vente ne semblent pas avoir eu raison du besoin d’humanisation du commerce. Le vendeur a donc encore la côte ! C’est en tout cas ce que montre une étude réalisée par OpinionWay pour la plate-forme de marketing client Dolmen Technologies. D’après leurs résultats, plus de 71% des Français assurent qu’ils ne feraient pas leurs achats dans un commerce sans caissiers et vendeurs, où le paiement se réaliserait uniquement à l’aide d’un smartphone. L’enquête met en avant plusieurs raisons pour expliquer cette méfiance : le manque de confiance dans les technologies utilisées (27%), l’absence de contact humain (51%), ou encore la peur de changer ses habitudes (24%). Mais montre également que les attentes auprès du personnel en magasin ont changé.

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :
1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne
Déjà abonné ? Se connecter

salon Franchise Expo

Connexion