Toujours aussi peu de défaillances d’entreprises

Une récente note publiée par la Banque de France montre que les défaillances d’entreprises se maintiennent à un niveau très bas, et notamment dans le commerce et la restauration.

Faillites commerce 2021

Alors qu’en 2020 le nombre de défaillances s’était déjà inscrit au plus bas, les chiffres sont toujours très bons en 2021. D’après une récente note publiée par la Banque de France, à fin novembre 2021, le nombre de défaillances cumulées sur un an (entre décembre 2020 et novembre 2021) s’élève ainsi à 26 944. « Ce chiffre marque un recul du nombre de défaillances de 18,2% par rapport à celui enregistré entre décembre 2019 et novembre 2020 », se félicite la Banque de France. D’autant que si l’on rapporte cette fois-ci au nombre de défaillances enregistrées sur un an à fin novembre 2019, période entièrement antérieure à la crise sanitaire, le recul des défaillances est encore plus marqué, avec une baisse de 47,5% !

Le commerce et la l’hébergement/restauration résistent à la crise

Dans le détail (voir tableau ci-dessous), on constate que la totalité des secteurs d’activité connaissent un recul assez prononcé du nombre de défaillances d’entreprises. C’est particulièrement le cas pour commerce et réparation automobile (-19% par rapport à 2020 et -47,9% par rapport à 2019), mais aussi l’hébergement/restauration (-41,6% par rapport à 2020 et -61,7% par rapport à 2019).

défaillances entreprises 2021

Preuve en est que les différents dispositifs d’aide mis en place par l’Etat pour soutenir les commerçants dans ce contexte exceptionnel de crise sanitaire ont porté leurs fruits. Reste maintenant à savoir si ces mêmes entreprises se montreront toujours aussi résilientes d’ici les prochains mois, alors même que le gouvernement martèle depuis plusieurs semaines qu’il ne reviendra pas sur le “quoi qu’il en coûte”.

Lire aussi : Comment expliquer la chute d’activité des commerçants ?

Sur ce point la Banque de France se montre confiante. « Malgré l’abandon progressif des dispositifs de soutien – une partie des mesures étant reconduites dans le plan de sortie de crise – les chiffres de défaillances des derniers mois de 2021 restent inférieurs à ceux observés en 2019 et 2020. Il n’y a donc à ce stade aucun signe d’une reprise des défaillances ou d’une vague de faillites à venir », conclut-elle. A suivre…

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne