Les nouvelles restrictions qui s’appliquent depuis janvier 2022

Suite au conseil de défense sanitaire du 27 décembre, de nouvelles mesures de restriction sont entrées en vigueur depuis le 3 janvier 2022.

Alors que le nombre de contaminations explose ces derniers jours en raison de la forte viralité du variant Omicron, le gouvernement a annoncé une série de mesures à l’issue d’un conseil de défense sanitaire qui s’est tenu le 27 décembre. Une partie d’entre elles s’appliquent depuis le lundi 3 janvier 2021. Le point sur ces nouvelles restrictions, suite à la publication du décret n° 2021-1957 du 31 décembre 2021, modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire

Consommation debout interdite

Depuis lundi, la consommation de boissons ou de nourriture doit ainsi se faire de manière exclusivement assise dans les cafés, bars et restaurants. La consommation d’aliments et de boissons est quant à elle totalement proscrite (même en position assise) dans tous les théâtres, les cinémas, les établissements sportifs, ainsi que les transports collectifs (trains, bus, avions…), y compris pour les longs trajets.

Concerts debout interdits et retour des jauges

De même, le retour des jauges a été acté pour les grands événements, à savoir 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur. Une restriction qui doit s’appliquer pour une durée d’au moins 3 semaines, mais qui ne concerne pas les meetings politiques, les offices religieux ainsi que “L’ensemble des foires et salons, qui ne sont pas concernés par les jauges” a précisé Jean-Baptiste Lemoyne, le ministre délégué chargé du tourisme et des PME. Les concerts debout en revanche sont proscrits.

Prolongation de la fermeture des discothèques et de l’interdiction des activités de danse

Les discothèques, déjà interdite d’activité depuis le 10 décembre, vont devoir rester fermées jusqu’au 24 janvier 2022, à minima. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse des restaurants et débits de boissons.

Port du masque obligatoire dès 6 ans

Depuis le 3 janvier également, le port du masque est devenu obligatoire pour les enfants dès 6 ans dans de nombreux lieux publics, contre 11 ans auparavant. Sont notamment concernés, les cafés, bars et restaurants, les transports publics, les aéroports, les gares, les marchés, les cinémas, les enceintes sportives ou encore les lieux de culte. A noter que cette règle s’applique également à l’ensemble des communes où le port du masque est de nouveau obligatoire en extérieur. Le gouvernement vient de mettre en ligne une page dédiée pour connaître les détails de l’obligation du port du masque, en fonction des différents lieux de vie.

Lire aussi : Toujours aussi peu de défaillances d’entreprises

Télétravail obligatoire

L’obligation de télétravailler à minima 3 jours par semaine, voir 4 quand c’est possible, est aussi entrée en vigueur depuis le 3 janvier. A ce propos, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a annoncé que les entreprises qui ne respecteront pas cette obligation seront passibles d’un amende administrative de 1 000 euros par salarié, dans la limite de 50 000 euros.

Passe vaccinal, c’est pour quand ?

Le projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal est actuellement en cours de discussion à l’Assemblée Nationale. L’exécutif vise une entrée en vigueur à partir du 15 janvier 2022. Le projet de loi prévoit égaiement la possibilité pour les responsables d’établissements de procéder à un contrôle d’identité en cas de doute sur la véracité du passe vaccinal, ainsi qu’un durcissement des sanctions pour les utilisateurs de faux passe.

Quid du soutien aux entreprises ?

« Nous serons toujours là pour les secteurs économiques en difficulté, pour les entreprises et pour les salariés touchés par les conséquences de cette crise sanitaire », s’est engagé Bruno Le Maire, à l’issue d’une réunion à Bercy réunissant les organisations patronales. Pour ce faire, le ministre de l’Economie a notamment annoncé un renforcement des aides aux entreprises (plus d’infos dans notre article dédié en cliquant ici).

Signer la pétition : Le fonds de solidarité doit être réouvert à tous les commerçants !

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution sur les restrictions sanitaires et dispositifs d’aide à destination des entreprises, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne