Pourquoi les commerçants ont intérêt à rapidement se mettre au Click & Collect ?

Malgré le confinement, de nombreux commerçants parviennent aujourd’hui à maintenir un semblant d’activité grâce au Click & Collect et à la e-réservation. Des bonnes pratiques qu’il convient de maintenir après la fin des restrictions.

Click & Collect commerce

A la question de savoir si le Click & Collect sera en mesure de compenser la perte d’activité des commerces de proximité pendant cette période de confinement, la réponse est “non” bien évidemment. Mais en attendant c’est déjà cela de pris ! Surtout, ce nouveau mode de consommation, consistant à réserver un achat en ligne avant de venir le retirer en point de vente, est sans aucun doute une pratique que les commerçants ont tout intérêt à conserver et à développer, et ce même après la fin des restrictions sanitaires. Et pour cause, cette pratique est en train de se généraliser pour quasiment tout les types de commerces. Un service qui impose au commerçant d’avoir une vraie et belle vitrine sur le web, mais qui sera d’autant plus utile, car de plus de plus de consommateurs (entre 75 et 90 % selon les études) se renseignent à présent sur le net avant de se rendre en magasin.

Click & Collect ou e-réservation ?

L’heure n’est plus à la réflexion mais à l’action, la plupart des commerçants se doivent désormais de proposer ces services de réservation à leurs clients. Cela peut se faire grâce au Click & Collect, système avec lequel le client passe et règle sa commande en ligne, avant de venir la retirer en point de vente. Reste néanmoins que cette solution nécessite de développer un site e-commerce, avec ce que cela implique au niveau de la gestion des paiements en ligne, les retours… Sans compter le travail de fond lié au référencement et à la communication autour du site.

D’où la solution alternative de la e-réservation, dont le principe est le même que pour le Click & Collect, mais à la différence que cette fois-ci, le paiement se fait directement en magasin, ce qui signifie qu’il n’y a pas toute la logistique liée à la gestion des paiement en ligne, et surtout des retours. Un avantage de taille, car il exonère le commerçant du délai de rétractation de 14 jours. Sans compter que la e-réservation est plus simple à gérer au quotidien qu’un site e-commerce, un atout non négligeable quand on sait que le temps des indépendants est compté, tellement les tâches sont nombreuses lorsque l’on gère un commerce.

Comment mettre en place le Click & Collect ou la e-réservation ?

Sans surprise, le système Click & Collect nécessite un certain investissement, car il implique la création d’un site marchand. Néanmoins, bien intégré dans une stratégie globale de vente en ligne, cet investissement peut vite être rentabilisé, notamment dans le contexte actuel (voir notre article : La vente en ligne, rempart contre la baisse d’activité des commerçants). Pour la e-réservation, si toutes les fonctions d’un un site marchand ne sont pas nécessaires, il n’en reste pas moins qu’il faudra trouver un support en ligne pour exposer vos produits. Cela peut se faire à travers un site vitrine, ou même directement à travers vos réseaux sociaux. Dans ce dernier cas, la réservation se fera à travers la messagerie de Facebook ou Instagram.

Lire aussi : Commerçants, et si c’était le moment de se former ?

D’un point de vue technique, il est aussi indispensable que votre logiciel de caisse propose une fonctionnalité permettant de transférer les produits que vous vendez dans votre magasin directement sur votre site internet et/ou sur vos réseaux sociaux. En plus du gain de temps réalisé, cela permettra de synchroniser votre catalogue en ligne avec le stock de votre boutique.

Besoin de se faire accompagner sur le développement du click & Collect / e-réservation, et plus généralement sur votre stratégie web ?

Chez l’echommerces, nous avons sélectionné des professionnels compétents pour accompagner les commerçants dans le développement de leur activité. Notre partenaire Solutions Boutiques se charge de vérifier vos droits à la formation professionnelle, et de constituer le dossier de demande de financement auprès de votre OPCO (opérateur de compétences) , de telle sorte que le reste à charge soit le plus faible possible, voire même inexistant. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous si vous souhaitez en savoir plus.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une formation adaptée.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne