Ouvrir un point de vente éphémère : Est-ce vraiment rentable ? Les commerçants témoignent

Pour augmenter leur chiffre d’affaires, ou simplement maintenir leur activité, les commerçants peuvent organiser des ventes hors de leur boutique. On pense souvent aux pop-up stores, mais il existe de nombreuses formules de points de ventes éphémères pour aller conquérir une nouvelle clientèle.

point de vente éphémère

« Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi… ». Certains commerçants se sont inspirés de cette célèbre réplique pour aller directement vers le client. C’est le cas d’Hélène, la gérante de Dodues in love, à Béziers : « Il ne faut pas attendre derrière son comptoir les bras croisés ». Mais dans un contexte économique morose, avec une concurrence accrue des boutiques en ligne, que faire ? Créer un site d’e-commerce, augmenter son budget publicitaire, organiser des événements en boutique ?

Lire aussi : Leur site marchand cartonne, ils révèlent leurs secrets

Ces solutions ne manquent pas d’intérêt, mais Hélène a préféré « sortir de son antre » : elle a ouvert un point de vente éphémère dans une ville voisine. L’idée générale est toute simple : aller au-devant de nouveaux clients potentiels, tout en continuant à vendre. Un mix entre l’ouverture d’une seconde boutique, qui n’apportera pas de clientèle à la première, et l’opération de communication événementielle, qui ne génère pas de chiffre d’affaires.

Mais cette solution est-elle vraiment rentable ? Et le cas échéant, quelles bonnes pratiques mettre en place ? Comment s’organiser ? Plusieurs commerçants de tout horizon partagent ici leurs diverses expériences.

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :
1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.

Je m’abonne
Déjà abonné ? Se connecter

Connexion