Les restaurants ne rouvriront pas avant mi-février

Le Premier Ministre a annoncé ce jeudi 7 janvier 2021 que les bars, restaurants et salles de sports ne pourront pas rouvrir avant à minima mi-février.

restaurant réouverture

Alors que le nombre de cas positifs au Covid-19 reste toujours dans une fourchette haute ces derniers jours, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé que les bars, restaurants et les salles de sports ne pourront pas accueillir du public avant à minima mi-février. Pour les acteurs du monde de la culture (théâtres, cinémas, musées…) ainsi que pour les remontées mécaniques au sein des stations de ski, un point sera fait le 20 janvier, « pour voir s’il est possible de reprendre l’activité à partir de début février», a par ailleurs précisé Jean Castex. Enfin, il a annoncé que dix départements supplémentaires pourraient faire l’objet, dans l’Est de la France, d’un passage à un couvre-feu avancé à 18 heures dès ce vendredi. Le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Côte d’Or, l’Yonne, le Cher, l’Allier, la Haute-Savoie, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône sont particulièrement visés.

Concernant le fonds de solidarité pour les pertes du mois de décembre 2020, Jean Castex a annoncé que le formulaire sera mis en ligne le 15 janvier 2021.

Les dispositifs d’aide seront prolongés

Dans ce contexte, les professionnels des secteurs CHR, mais aussi du sport, de l’événementiel ou encore de la culture montent au créneau ces derniers jours afin de faire entendre leur voix. Le GNI et l’UMIH notamment multiplient les interventions, rappelant que la crise pourrait entraîner la fermeture de 2 établissements sur 3 dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Plusieurs manifestations réunissant des gérants de bars, restaurants, discothèques, salles de sports… ont également été organisées ces dernières semaines, afin de réclamer plus de visibilité quant à la réouverture de leur établissement.

Lire aussi : Comment améliorer la visibilité de son restaurant ?

Mais compte tenu de la grande incertitude qui entoure encore aujourd’hui l’évolution de l’épidémie, le gouvernement n’est visiblement pas dans la mesure de répondre à cette demande. Seul point positif, les dispositifs d’aide renforcés actuellement en place pour les entreprises toujours très impactées par la crise seront bien maintenus. Rappelons que les entreprises fermées peuvent bénéficier à présent d’une aide de 20 % du chiffre d’affaires mensuel perdu. Reste à savoir si cela sera suffisant pour traverser cette crise

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne