Couvre-feu à 18 heures : Quelles sont les règles pour les commerces ?

A quelle heure doivent fermer les commerces avec le couvre- feu imposé à 18 heures, qui concernera l’ensemble du territoire métropolitain à partir de samedi 16 janvier ? Il y aura-t-il des aides supplémentaires ? Quels sont les lieux qui doivent rester fermés ? Nous faisons le point.

couvre-feu 18 heures

25 départements, principalement situés dans l’Est de la France, étaient déjà soumis à un couvre-feu avancé à 18 heures, depuis une ou plusieurs semaines. A partir de samedi 16 janvier, ce couvre-feu imposé dès 18 heures sera en vigueur sur l’ensemble du territoire national. Les commerces auront donc l’obligation de fermer leurs portes à 18 heures. Rappelons que la vente à emporter, quel que soit le commerce concerné, est interdite pendant le couvre-feu. Seules les livraisons sont autorisées. 

Rappelons également qu’un justificatif de déplacement professionnel a été mis en place pour les entreprises et leurs salariés qui doivent se rendre sur leur lieu de travail avant 6 heures du matin, et/ou doivent le quitter après 18 heures. Les déplacements pour raison de santé sont également autorisés. « Par exemple aller à l’hôpital ou se rendre dans une pharmacie de garde », a expliqué Gérald Darmanin. Il est aussi possible de se déplacer pour des motifs familiaux impérieux, la garde d’enfant ou porter assistance à personne vulnérable. Les missions d’intérêt général ou la promenade des animaux de compagnies restent aussi autorisés entre 18 h et 6 h.

Un reconfinement n’est pas exclu

« Si nous constatons dans les prochains jours une dégradation épidémique forte, nous serions conduits à décider sans délai d’un nouveau confinement », a prévenu le premier ministre. « Nous devons, comme nous n’avons cessé de le faire depuis le début de cette crise, nous préparer à toute éventualité», a poursuivi Jean Castex.

Pas d’aide pour les commerçants qui doivent fermer à 18 heures

Pour combler la perte d’activité, Jean Castex a invité les commerçants à étendre leurs horaires d’ouverture à l’heure du déjeuner, et à se rapprocher de leur préfecture afin de pouvoir ouvrir, si besoin, leur établissement le dimanche. En revanche, ils ne pourront pas solliciter le fonds de solidarité pour les pertes du mois de janvier 2021 (hormis pour les activités répertoriées dans les secteurs S1 et S1 bis). Et ce alors même que cette fermeture imposée à 18 heures pénalise fortement l’activité des commerçants, avec des pertes de chiffre d’affaires conséquentes pour certains secteurs d’activité.

Lire aussi : Fonds de solidarité pour les pertes de janvier 2021 : Qui est concerné ?

Quels établissements restent fermés au mois de janvier 2021 ?

Aucune nouvelle annonce n’a été faite concernant les établissements qui devaient initialement rouvrir leurs portes le 7 janvier, et qui devront encore patienter à minima quelques semaines. La réouverture de ces lieux n’est pour le moment pas à l’ordre du jour. Voici les établissements toujours concernés par cette fermeture administrative :

  • Théâtres
  • Salles de spectacle
  • Cinémas
  • Musées
  • Salles d’expositions
  • Monuments
  • Conservatoires et écoles de musique
  • Salles de jeux (casinos, bowlings)
  • Zoos
  • Cirques
  • Stades
  • Hippodromes
  • Remontées mécaniques dans les stations de ski

La situation des bars, restaurants et salles de sports est quant à elle toujours en suspens. Aucune date de réouverture n’a pour le moment été communiquée. La perspective d’une réouverture à mi-février, comme l’avait laissé entendre Jean Castex le 7 janvier 2021, semble s’éloigner de jour en jour. Là encore, tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire. Aucune date de réouverture n’a également été annoncée pour les discothèques.

Lire aussi : Chèque numérique : Des aides déjà disponibles pour les commerçants

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution, pour cela n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter (voir ci-dessous).

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne