Quelles sont les conditions sanitaires de la réouverture ?

Les protocoles sanitaires pour la réouverture des commerces, des lieux culturels et des activités de bar et de restauration viennent de paraître. Voici les principaux points à retenir.

Protocole sanitaire

Quelles sont les jauges qui vont être appliquées à compter du 19 mai ? Et comment vont évoluer les protocoles sanitaires en fonction des étapes du déconfinement ? Le point sur les règles essentielles à connaître pour les semaines à venir.

Les conditions de réouverture pour les cafés, bars et restaurants

Après plus de 6 mois de fermeture, les cafés, bars et restaurants peuvent à nouveau accueillir du public, mais avec un protocole sanitaire renforcé. La consommation à l’intérieur des établissements est admise exclusivement pour les clients des hôtels et les hôtels d’altitude (établissements de type O et OA). Pour ceux qui n’entrent pas dans cette catégorie, la consommation sur place est autorisée qu’en terrasse, mais les clients peuvent tout de même entrer dans l’établissement afin d’accéder aux toilettes. Les tablées ne peuvent pas dépasser le nombre de 6 personnes, et la capacité d’accueil dans les terrasses est fixée à « 50% de l’effectif maximal du public admissible fixé par le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) de type restaurant », précise le protocole sanitaire HCR. Cette limite de capacité d’accueil, qui doit être affichée devant chaque établissement, n’est en revanche pas appliquée pour les petites terrasses de moins de 10 tables, à condition que les tables soient séparées entre elles, au moyen d’une paroi, d’un paravent ou même d’une jardinière.

Les règles d’hygiènes applicables aux clients sont de leur côté globalement similaires à celles qui étaient déjà en vigueur avant la fermeture des établissements en octobre/novembre. Le port du masque est ainsi obligatoire dès 11 ans, et il doit rester porté jusqu’à la prise du premier plat et lors de tous déplacements. De même, les gérants doivent s’assurer que du gel hydroalcoolique soit constamment mis à disposition des clients à l’entrée et la sortie de leur établissement. Egalement, « dans la mesure du possible, les menus doivent être présentés sous une forme évitant tout contact (par exemple : ardoise, oralement, QR code). Les menus plastifiés doivent être nettoyés entre chaque manipulation et les menus papiers seront à usage unique », peut-on lire dans le protocole sanitaire. Enfin, le paiement doit obligatoirement se faire à la table, en privilégiant si possible le sans contact.

A partir du 9 juin, les règles évolueront quelque peu. Les terrasses retrouveront ainsi leur pleine capacité à 100 % et les salles seront ouvertes à hauteur de 50 % de leur capacité d’accueil. Le cahier de rappel fera également son retour, mais uniquement pour les clients en intérieur. « La version numérique du cahier de rappel sera présentée sous le format d’un QR à flasher présenté par le gérant (à l’entrée, sur les tables, ou dans des lieux jugés accessibles et pertinents). Le client devra flasher le QR code via l’application TousAntiCovid (TAC-Signal). Sur la version papier, les clients y indiqueront leurs coordonnées, la date et leur heure d’arrivée », précise le protocole sanitaire. Le nombre de convives par table restera quant à lui toujours fixé à 6 personnes maximum, et la consommation devra également se faire assise. Ce n’est qu’à partir du 30 juin que les limites de capacité d’accueil et de nombre de convives par table seront abolies.

Consultez le protocole sanitaire complet pour les activités HCR en cliquant ici.

Les conditions de réouverture pour les commerces et centres commerciaux

Dans les commerces, la jauge en vigueur jusqu’au 9 juin 2021 est fixée à 8m2 par personne (elle passera à 4 m2 à partir du 9 juin, puis sera abolie à compter du 30 juin). « Une tolérance est accordée pour les personnes accompagnées d’une même unité sociale (familles par exemple), ou nécessitant un accompagnement (personne âgée, adulte handicapé etc.) », précise tout de même le protocole sanitaire. En ce qui concerne les centres commerciaux, et plus généralement les magasins de plus de 400 m2, la règle est en revanche plus sévère : 1 client pour 10 m2. Ainsi un centre commercial de 15 000 m2 ne peut accueillir que 1500 personnes simultanément. Pour s’assurer du respect de cette jauge, ces établissements doivent mettre à l’entrée une personne en charge du comptage, ou alors procéder à l’installation d’un système de comptage. Par ailleurs, et ce pour tous les commerces, quel que soit leur taille, « lorsque la configuration s’y prête, à l’intérieur du magasin et pour garantir la régulation des flux de clients, un sens unique de circulation est mis en place », peut-on lire dans le protocole sanitaire. De même, les commerçants doivent, dans la mesure du possible, veiller à faire respecter la distanciation physique entre les clients (au moyen de marquage au sol notamment), ainsi qu’aérer régulièrement leur locaux. Le port du masque en intérieur reste obligatoire dès 11 ans, et « les commerces s’engagent à prévoir, à l’entrée du magasin, la mise à disposition de produit hydro-alcoolique ».

Consultez le protocole sanitaire complet pour les commerces en cliquant ici.

Les conditions de réouverture pour les lieux culturels (cinémas, musées, théâtres…)

La date du 19 mai marque aussi la réouverture de nombreux lieux culturels, à l’image des théâtres, musées ou encore des cinémas, privés d’activité depuis plus de 6 mois,. Pour ces établissements, les règles en vigueur sont sensiblement les mêmes que pour les commerces de proximité. La jauge est de 8m2 par visiteurs pour les musées, monuments et centres d’art. Pour les salles de cinéma et de spectacle, une limite de 35% de leur plafond de jauge habituel et de 800 spectateurs a été fixée. Les festivals, lorsqu’ils se tiennent en extérieur, peuvent accueillir le public en configuration assise selon le même pourcentage de jauge, mais la limite est portée à 1 000 festivaliers.

A partir du 9 juin, les salles de sport seront de nouveau autorisées à accueillir du public, avec un protocole sanitaire qui reste encore à définir. Pour les musées, monuments et centres d’art, la jauge sera portée à 4 m2 par visiteurs. Pour les salles de cinéma et de spectacle, elle sera augmentée à 65% du plafond dans la limite de 5 000 spectateurs. Par ailleurs, le pass sanitaire ou un test négatif sera obligatoire pour se rendre à des événements rassemblant plus de 1 000 personnes. Il s’agit « des chapiteaux, théâtres, salles de spectacle, de conférence, salons et foires d’exposition, stades, établissements de plein air et sportifs couverts, grands casinos, festivals, compétitions sportives, croisières et bateaux avec hébergement, bals organisés par les collectivités… »

Lire aussi : Fonds de solidarité, charges, chômage partiel… Comment vont évoluer les aides de l’Etat ?

Enfin à partir du 30 juin, les restrictions de jauges seront levées pour toutes les salles et là où le public est assis. Les festivals de plein air en configuration debout pourront reprendre, selon une jauge de 4 m² par festivalier et dans une limite qui sera définie par le préfet en fonction des circonstances locales. « De même, les spectacles et concerts debout seront autorisés à reprendre selon un protocole adapté et un plafond de jauge fixé par le préfet au regard des circonstances locales », précise le ministère de la culture.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution à propos des différents protocoles sanitaires, ainsi que des dispositifs réservés aux entreprises, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne