Préférez la proximité à la promiscuité !

Et si on redonnait un peu plus de sens à nos achats ? En privilégiant les commerces de proximité on fait le choix d’une consommation plus raisonnée, plus gourmande et souvent de meilleure qualité.

Cette crise sanitaire devrait nous ramener à retrouver un peu « nos valeurs ». Du moins, c’est que l’on nous dit dans les médias comme sur le net. Souhaitons-le, mais dans les faits, pour l’instant c’est plutôt « la valeur » Amazon qui a grimpé en bourse, tandis que les supermarchés ont vu augmenter le nombre de leurs clients, retrouvant ainsi « leur valeur » ajoutée… Au vu de l’affluence des clients dans les rayons et de la moindre fréquentation chez « les petits commerçants », on peut se demander quelle logique prévaut en période de crise. La sécurité sanitaire serait-elle mieux assurée dans les supermarchés souvent très fréquentés, plutôt que chez un commerçant traditionnel ? A moins que les pâtes industrielles aient des vertus cachées que même le Druide Didier Raoult n’aurait pas décelé ! Car se nourrir c’est bien, s’alimenter correctement c’est mieux. Et question goût, c’est souvent meilleur chez un commerçant indépendant qui produit lui-même ou qui prend soin de sélectionner les meilleurs produits adaptés à sa clientèle. S’il s’agit en plus d’une démarche bio et locale, il y a fort à parier que le plaisir gustatif sera encore supérieur, sans compter que le plus souvent ces produits seront meilleurs pour la santé. Et c’est bien de santé dont on parle au travers de cette épidémie. La plupart des Français ne devraient être pas trop ou pas du tout affectés par le Covid-19, mais combien seront au final affectées par la malbouffe ?

LIRE AUSSI : Des pistes pour relancer le commerce de centre-ville

Dans ce contexte, nul besoin d’être nutritionniste pour savoir que les supermarchés ne font pas partie des prescriptions obligatoires en matière de santé publique. Certains diront qu’ils sont nécessaires, mais sont-ils suffisants ? Et si on changeait nos habitudes pour redécouvrir les atouts des commerces de proximité ? Et si on s’intéressait aux irréductibles commerçants gaulois qui subsistent dans nos quartiers. Et si on réduisait un peu les réseaux sociaux pour recréer du lien social. A l’heure où l’on parle aussi de solidarité, de relocalisation, il est peut-être temps de faire un geste simple. Se rendre chez nos commerçants indépendants. En cette période de reprise les commerçants ont besoin de vous, mais nous avons aussi besoin d’eux, pour offrir des débouchés à nos producteurs locaux, pour conserver une vie dans nos centres-villes et ne l’oublions pas, pour participer aussi aux recettes de notre budget national à travers le paiement des différentes charges, dont s’exonèrent certaines grandes enseignes.

Boutiques de mode, fleuristes, libraires, cafés et restaurants (bientôt), boulangeries, traiteurs, … désolidarisez-vous de vos caddies, consommez solidaires chez nos amis commerçants 🙋🏻‍♂️

RESTEZ INFORMÉS SUR L’ACTU ET LES DISPOSITIFS RÉSERVÉS AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne