Les conseils d’un avocat spécialisé pour négocier une diminution de votre loyer

Le contexte actuel exceptionnel offre la possibilité aux commerçants de négocier le montant de leur loyer à la baisse. Et ce même face à un bailleur qui se montrerait intransigeant. Explications avec Baptiste Robelin, avocat spécialisé en droit des affaires.

loyer Covid

A nouveau confinement, nouveaux dispositifs d’aides pour les commerçants. A la différence cette fois-ci qu’aucune ordonnance n’est parue afin de permettre le report du paiement des loyers commerciaux. En revanche, Bruno Le Maire a annoncé que les propriétaires qui accepteront de renoncer à au moins un mois de loyer sur la période octobre – novembre – décembre bénéficieront d’un crédit d’impôt à hauteur de 50 % du montant du loyer. Un argument à faire valoir auprès de votre propriétaire afin de négocier à minima une baisse substantielle du montant des loyers pour les mois à venir.

Lire aussi : Un juge refuse de condamner deux commerçants au paiement des loyers

Mais comment s’y prendre face à un bailleur récalcitrant, qui se refuse à toute négociation ? Peut-on le contraindre à négocier ? Quels leviers activer ? Eléments de réponses avec Baptiste Robelin, avocat spécialisé en droit des affaires, qui a accompagné de nombreux commerçants sur cette question épineuse des loyers commerciaux lors du premier confinement. Vous trouverez également en fin d’article plusieurs modèles de lettres types à envoyer à votre bailleur.

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :
1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne
Déjà abonné ? Se connecter

Connexion