Les bars et restaurants font-ils réellement carton plein depuis la réouverture ?

Un peu plus d’un mois après la réouverture des établissements, l’heure est venu de dresser un premier bilan pour le secteur des cafés, bars et restaurants.

réouverture restaurant terrasses

« Les terrasses des bars et restaurants prises d’assaut », « Les établissements font le plein de réservations », « L’activité repart en flèche pour le secteur CHR »… A chaque épisode de réouverture des établissements (19 mai et 9 juin), la presse ne manque pas de superlatifs pour qualifier l’activité économique retrouvée dans les cafés, bars et restaurants. Manquant parfois de mentionner que malgré la fin du couvre-feu depuis ce dimanche 20 juin, les jauges en intérieur des établissements restent toujours en vigueur, tout comme les restrictions de nombre de convives par table, toujours limités à six personnes. Sans compter que tous les établissements n’ont pas forcément connu une hausse significative de leur activité depuis la reprise, d’où la décision des pouvoirs publics de maintenir les aides, et notamment le fonds de solidarité, jusqu’à fin août pour les secteurs CHR et affiliés.

Dans ce contexte, l’heure est venu de tirer un premier bilan pour les cafés, bars et restaurants. Comment jugez-vous le niveau d’activité dans votre établissement ? Les jauges imposées ont-elles un impact significatif sur votre chiffre d’affaires ? Quelles sont vos perspectives d’avenir ? Nous attendons vos réponses et votre ressenti en commentaire.

Comment jugez-vous votre niveau d'activité depuis la réouverture ?

En moyenne, les clients consomment-ils davantage depuis la réouverture ?

Le niveau d'activité actuel est-il suffisant pour se passer des aides ? (Fonds de solidarité, chômage partiel...)

Quel est votre état d’esprit, au sujet de l’avenir de votre établissement ?

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne