De nombreux bars et restaurants en difficulté depuis la réouverture !

Si certains bars et restaurants connaissent bien un afflux de clientèle depuis la réouverture, de nombreux professionnels sont quant à eux toujours à la peine. Reportage.

terrasse restaurant

« Ça fait 19 ans que je suis dans le métier, et je n’ai jamais vu pour le moment une saison qui démarre aussi doucement. Certes on arrive à travailler un peu le week-end et certains soirs aussi depuis de début de l’Euro de football, mais comparativement aux autres années, c’est calme». Le témoignage de Aude, gérante d’un bar/restaurant à Tarbes, est loin d’être isolé lorsque l’on interroge les professionnels de la restauration sur leur niveau d’activité un peu plus d’un mois après la réouverture. Partout en France, que ce soit dans les petites ou mêmes dans de plus grandes agglomérations, de nombreux commerçants font état d’une reprise en dent de scie depuis le 19 mai. « On a bien travaillé les premiers jours de la réouverture, et depuis c’est bien retombé, et quand je demande à mes confrères autour de moi, leur ressenti est le même », confirme Stéphane, gérant d’une brasserie à Nîmes.

Le télétravail pointé du doigt

Premier coupable de cette perte de clientèle aux yeux des professionnels du secteur, le télétravail. « Ici c’est la catastrophe étant donné que l’on travaille presque exclusivement que le midi. A cause du télétravail, c’est entre 50% et 60% d’activité en moins pour nous », témoigne ainsi Catherine, installée dans une zone d’activité entre Aix-en-Provence et Marseille. Les centres-villes de grandes agglomérations aussi sont touchés. « Même si on arrive un peu à se rattraper le soir et le week-end, la perte de clientèle du midi est difficilement supportable. Surtout c’est assez angoissant pour la suite, vu que l’on ne sait pas si le télétravail va rester dans les habitudes de vie », poursuit Léonie, gérante d’un établissement à Bordeaux. Une crainte bien fondée, d’après les résultats de plusieurs sondages menés dernièrement sur la question, nombre de Français ont pris goût au télétravail, et souhaiteraient ainsi poursuivre cette pratique même après la fin de la crise sanitaire.

Le poids des restrictions

Autre aspect pointé du doigt par les professionnels du secteur, les restrictions imposées par le protocole sanitaire, et notamment la jauge à 50% en intérieur, l’interdiction de consommer debout, ou encore les tablées de 6 personnes maximum, qui prennent d’ailleurs fin dès ce mercredi 30 juin. « Même si chez nous on a pas à se plaindre depuis la reprise, ça a compliqué pas mal les choses, d’autant plus que l’on a une clientèle assez jeune, relate ainsi Fabien, gérant d’un bar/restaurant à Marseille. Toutes ces contraintes mises bout à bout ont quand même eu un certain impact sur notre chiffre d’affaires. Nous n’avons toujours pas retrouvé notre niveau d’activité pré-covid ». Un ressenti qui revient là aussi assez souvent, et qui se retrouve dans les résultats du sondage que nous avons mené la semaine dernière auprès des professionnels du secteur sur le niveau d’activité depuis la reprise (voir ci-dessous).

réouverture restaurant reprise
réouverture restaurant aides

Quid de l’avenir ?

Dans ce contexte, et alors même que près de 80% des professionnels CHR interrogés expliquent qu’ils ne peuvent toujours pas se passer des aides à la trésorerie, il existe tout de même des raisons d’espérer des jours meilleurs. Si la réouverture n’est intervenue que depuis un mois, après plus de 7 mois de fermeture, il peut paraître assez logique que le “retour à la normale” puisse prendre un peu de temps. Mais la levée progressive des restrictions laisse espérer une saison estivale 2021 au moins aussi riche en clientèle que l’an passé.

Lire aussi : Indemnisation AXA : Qui sont les commerçants concernés et faut-il accepter la transaction ?

Quant aux nouvelles habitudes de télétravail, là aussi la tendance pourrait rapidement s’inverser, les entreprises privilégiant tout de même le travail en présentiel. Si le nombre de cas positif au Covid-19 reste à un plateau bas après cet été, il y a alors fort à parier que le recours au télétravail baissera sensiblement, et que les habitudes de déjeuner le midi reprendront. Enfin, même si les confinements successifs ont porté un coup dur à l’ensemble de la profession, ils ont aussi ouvert la voie au marché de la vente à emporter, qui était déjà en expansion, mais a cette fois connu un boom sans précédent. Autant d’opportunités de croissance à saisir pour les professionnels de la restauration, dans un secteur qui est assurément en pleine mutation. Les prochains mois seront donc décisifs !

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne