Énergie : les boulangers pourront résilier leur contrat sans frais en cas de forte hausse !

Suite à une réunion avec les fournisseurs d’énergie, Bruno Le Maire a annoncé plusieurs mesures d’urgence à destination des TPE et PME. Les boulangers, notamment, pourront résilier leur contrat sans frais en cas de hausse « prohibitive ». Explications.

bruno le maire énergie
.

Après les annonces de ce mardi 3 janvier d’Elizabeth Borne pour défendre les entreprises face à la flambée des factures d’énergie, Bruno Le Maire est également monté au créneau plus tard dans la journée pour présenter les nouveaux dispositifs afin de contenir cette hausse des prix. L’un d’eux concerne spécifiquement les boulangeries.

3 nouveaux dispositifs à partir de 2023

En préambule de ces annonces, Bruno Le Maire a tout d’abord expliqué que l’ensemble des fournisseurs d’énergie se sont engagés à respecter une charte commune pour aider les PME. « Nous publierons la liste des fournisseurs qui ne tiennent pas leurs engagements. Un accord a été trouvé, des engagements ont été pris, ils doivent être respectés et le public doit le savoir », a-t-il ainsi martelé. Avant d’annoncer que « trois engagements avaient été pris ».

  • Le premier concerne l’amortisseur électricité, qui sera mis en place dès ce mois de janvier. Bruno Le Maire s’est engagé à « faire figurer dans la facture de janvier, émise en février, le bénéfice de l’amortisseur, qui pourra entraîner en moyenne une remise de 20% ». Pour cela, les entreprises éligibles sont invitées à se signaler auprès de leur fournisseur d’énergie pour obtenir ce rabais.

Lire aussi : Tout savoir sur l’amortisseur électricité

  • En second lieu, « tous les fournisseurs d’énergie se sont engagés à donner des facilités de paiement pour les entreprises qui auraient des difficultés de trésorerie ».
  • Enfin, une « mesure exceptionnelle » a été prise à destination uniquement des boulangers. Ces derniers vont ainsi avoir la possibilité de résilier leurs contrats sans frais en cas de hausse « prohibitive », et pour autant qu’elle « menace la survie de l’entreprise », a expliqué Bruno Le Maire. « Tous les fournisseurs d’énergie acceptent de résilier des contrats lorsque les prix ont explosé de manière prohibitive et insupportable, au cas par cas, sans frais pour le boulanger, pour renégocier des contrats plus avantageux », a-t-il poursuivi.

« Les dispositifs actuels ne sont pas suffisamment connus »

Le ministre de l’Economie a enfin insisté sur la nécessité pour toutes les entreprises qui font face à une hausse de leur facture d’énergie, quel que soit leur secteur d’activité, de solliciter les différentes aides à leur disposition. « Les dispositifs actuels ne sont pas suffisamment connus », a regretté Bruno Le Maire, alors même que les aides proposées par l’État permettent d’ores et déjà de « prendre en charge 40% de la facture d’électricité ».

Lire aussi : Prix de l’énergie : Quelles aides pour les entreprises en 2023 ?

Pour améliorer la communication, des points d’accueil seront notamment ouverts dans chaque préfecture, afin que les entreprises les plus en difficulté puissent solliciter de nouvelles aides, qui seront distribuées cette fois-ci au cas par cas. « Nous écrirons aux 33.000 boulangers de France un courrier personnalisé », s’est par ailleurs engagé Bruno Le Maire. « Certaines équipes iront aussi à la rencontre des boulangers et se déplaceront de boulangeries en boulangeries pour échanger ». Reste à présent à savoir si ces nouveaux dispositifs seront suffisants pour contenir la hausse des prix… Réponse dans les prochains mois.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution à propos des différents dispositifs destinés aux entreprises, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne