En quoi consiste le « vol au rendez-moi », dont sont victimes des commerçants ?

Plusieurs commerçants du département de la Sarthe ont récemment été victimes de vols d’espèces, réalisés selon la technique du « vol au rendez-moi ». Explications.

vol au rendez-moi

.

La technique a fait plusieurs victimes dans la Sarthe, à tel point que la CCI a dû publier un communiqué afin de mettre en garde les commerçants. « Au cours de la semaine écoulée, un phénomène de vols de numéraire réalisés selon la technique du « vol au rendez-moi » est apparu sur le département », indique-t-elle.

L’arnaque est assez simple, et le mode opératoire se déroule toujours selon le même scénario : « Une femme se présente chez le commerçant. Elle règle un achat inférieur à 15€ à l’aide d’un billet de 100 ou 200€. Sous le prétexte d’avoir perçu trop de monnaie, elle réclame le billet remis, restitue la monnaie et déclare revenir avec la somme correspondant à son achat, détaille la CCI. Après son départ, le commerçant constate le vol d’un ou plusieurs billets (50 et 20€). »

Comment éviter ces arnaques ?

Face au phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur selon la gendarmerie, la CCI de la Sarthe appelle aujourd’hui les commerçants à faire preuve de vigilance. Et partage quelques bonnes pratiques à adopter. « Veillez à ne pas perdre le ou les billets de vue pendant la transaction. Ne vous laissez pas distraire par un éventuel complice. N’encaissez surtout pas l’argent avant d’avoir rendu la monnaie. Lorsque le client paye, rendez la monnaie en gardant son billet à la main si cela est possible. Vous pouvez aussi conserver le billet sur votre comptoir vers vous, mais en le laissant bien en évidence à la vue du client », conseille notamment la CCI.

Lire aussi : Y a-t-il une recrudescence des vols dans les commerces et restaurants ?

Enfin, elle demande d’alerter systématiquement la police ou la gendarmerie en cas de vol, ou comportements et attitudes suspectes. Le plus simple étant de composer directement le 17.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne