Embauche : Une aide de 5000 à 8000 euros par apprenti

Le gouvernement vient d’annoncer des mesures exceptionnelles pour favoriser le recrutement d’apprentis. Une aide directe pouvant aller jusqu’à 8000 euros a notamment été mise sur la table.

aide apprentissage

Alors que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé que le dispositif de chômage partiel pourrait être prolongé pour une durée de « un à deux ans », le gouvernement a décidé en parallèle de donner un coup de pouce supplémentaire aux entreprises qui souhaitent recruter des apprentis. Ainsi, toutes celles qui recruteront un jeune en contrat d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 percevront une aide à l’embauche qui s’élèvera à 5 000 euros pour un apprenti mineur et à 8 000 euros pour un apprenti majeur. Actuellement, cette aide réservée aux entreprises de moins de 250 salariés embauchant un apprenti d’un niveau inférieur ou égal au BAC se monte à 4 125 €. Désormais, elle sera élargie aux entreprises de plus de 250 salariés (sous conditions), mais également à l’embauche d’apprentis jusqu’à la licence professionnelle.

Quel sera alors le coût pour l’entreprise du recrutement d’un apprenti ?

Selon Muriel Pénicaud, cette aide a été conçue de telle sorte que l’embauche d’un apprenti devrait représenter « un coût quasi nul pour la première année ». En effet, le salaire minimum mensuel d’un apprenti lors de sa première année est de 416 euros s’il est âgé de moins de 18 ans, et de 662 euros s’il a entre 18 et 20 ans. Pour ceux âgés de 21 à 25 ans, le salaire minimum s’élève quant à lui à 816 euros, le reste à charge à payer par l’entreprise ne sera alors que de 175 euros par mois. A noter que le salaire d’un apprenti est exonéré de charges sociales (salariales et patronales) pour les rémunération en-dessous de 79 % du Smic. Le coût du dispositif pour les finances publiques s’élèvera à un milliard d’euros.

Lire aussi : Mode d’emploi pour obtenir la réduction ou l’annulation des loyers !

De leur côté, les jeunes n’ayant pu trouver de contrat d’apprentissage seront autorisés à rester dans leur CFA (Centre de formation pour apprentis) pendant une durée de 6 mois, contre 3 mois actuellement, et ce afin de leur laisser davantage de temps afin de trouver un employeur. De plus, les CFA pourront utiliser l’aide au premier équipement professionnel, qui se monte à 500 euros, pour financer l’achat d’ordinateurs ou de tablettes pour les apprentis.

RESTEZ INFORMÉS SUR L’ACTU ET LES DISPOSITIFS RÉSERVÉS AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne