7 Français sur 10 sont inquiets pour l’avenir des commerces de proximité

Une étude réalisée par Yougov pour American Express montre que près de 7 Français sur 10 craignent que leurs commerces de proximité soient contraints de baisser le rideau à cause de la crise sanitaire.

Les commerces de proximité ont-ils encore la côte auprès des Français ? A en croire les différentes études menées sur le sujet ces dernières années, il n’en fait aucun doute. Dernière en date, une enquête menée par Yougov pour le compte d’American Express, qui met notamment en lumière l’attachement profond des Français pour leurs commerces de proximité. « Près de 7 Français sur 10 (69 %) déclarent y être attachés et près de 8 Français sur 10 (79 %) estiment qu’ils animent leur quartier et lui donnent une identité, notamment les habitants des villages et zones rurales (81%) », peut-on notamment lire dans le compte rendu de l’étude. Un attachement fort qui va de pair avec une réelle inquiétude au vu du contexte actuel… 77 % des Français sont ainsi préoccupés du devenir des commerces de proximité et près de 7 sur 10 (69 %) craignent qu’ils soient contraints de mettre fin à leur activité en raison de la crise sanitaire.

Une inquiétude légitime, d’autant que les trésoreries des commerçants sont déjà mises à mal depuis plusieurs années, notamment au sein des petites et moyennes agglomérations, où la concurrence avec les géants de la vente en ligne et de la distribution pénalise l’attractivité des centres-villes. Ainsi selon les chiffres publiés par Yougov, les commerçants de proximité estiment avoir connu une baisse de 40 % de leur activité professionnelle en moyenne depuis le début de la crise sanitaire. « Par ailleurs, la moitié des commerçants de proximité (50 %) déclarent être inquiets pour le devenir de leur entreprise et près de 2 commerçants de proximité sur 3 (64 %) déclarent ne pas avoir suffisamment de trésorerie pour tenir le coup si une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 et un reconfinement devaient arriver ».

Les Français se rendent-ils plus souvent dans leurs commerces de proximité par rapport à la période pré confinement ?

Une question à laquelle l’enquête réalisée par Yougov répond par l’affirmative, relevant « un changement de comportement de consommation chez les Français : la moitié d’entre eux (50%) déclarent se rendre plus souvent chez leurs commerçants de proximité qu’avant le début du confinement, notamment les femmes (53 %) et les seniors (52 %) ».

Lire aussi : Bilan de la saison d’été pour le commerce et la restauration

Des déclarations que nombre de commerçants jugent souvent trop éloignées de la réalité, alors même que l’on observe depuis plusieurs années des baisses continues de la fréquentation en point de vente physique. A moins que le nouveau contexte sanitaire incite finalement les consommateurs français à se rendre plus régulièrement dans leurs commerces de proximité. N’hésitez pas à donner votre avis sur la question en tant que commerçant indépendant dans la rubrique commentaires ci-dessous.

Constatez-vous un regain d'attrait des consommateurs pour les commerces de proximité par rapport à la période pré confinement ?

L’echommerces, le partenaire des commerçants indépendants

Chez l’echommerces nous avons à cœur d’aider les commerçants à se développer pour préparer au mieux l’avenir. C’est en ce sens que nous mettons en relation les commerçants avec des formateurs spécialisés. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous, nos conseillers vous rappelleront gratuitement pour analyser votre situation et vous orienter vers la formation adéquate. Notre partenaire se chargera par la suite d’évaluer votre éligibilité au financement de la formation et de constituer votre dossier de prise en charge.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une formation adaptée.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne