5 tendances du commerce de demain

Paris Retail Week, en partenariat avec Havas Paris, présente les cinq tendances du commerce de demain à travers une vaste étude menée auprès de consommateurs français, chinois et américains.

Quelles seront les tendances du commerce de demain, et comment les intégrer dans notre offre ? Un questionnement que se pose nécessairement tout commerçant qui aspire à développer son activité, mais aussi à jouer un rôle dans l’évolution de notre société. Le commerce se positionne en effet au cœur des enjeux environnementaux, économiques et sociaux, et les consommateurs attendent ainsi des engagements forts de la part des marques et des commerçants. Pour tenter d’y voir plus clair, Paris Retail Week et l’agence Havas Paris présentent aujourd’hui une grande enquête sur les cinq tendances du commerce de demain.

1) L’écologie au cœur des préoccupations

« Il n’y a pas de planète B ». Le slogan phare des dernières mobilisations pour le climat est de plus en plus ancré dans les consciences des consommateurs. Dans ce contexte, les retailers doivent revoir leur manière de produire, notamment pour le marché français où 80% des consommateurs ont le sentiment que le commerce génère trop de pollution (contre 75% pour les consommateurs chinois et 55% pour les Américains). Le marché de l’occasion, ou « Second hand », a ainsi vocation à croître, en témoigne le dynamisme de ce mode d’achat en France, où plus d’un citoyen sur deux a acheté un bien d’occasion au cours des 6 derniers mois.

tendances du commerce

2) Des expériences d’achat plus « radicales »

Radicalité, c’est le mot choisi par les auteurs de l’étude pour exprimer le besoin de nouvelles expériences d’achat en point de vente. Un besoin particulièrement marqué dans l’Hexagone, 70 % des consommateurs français considèrent que tous les magasins se ressemblent, une proportion bien plus élevée que chez les Chinois (52 %) et les Américains (46 %).

Lire aussi : Quand la boutique se transforme en appartement

Fini les concepts de magasin tout fait et la standardisation massive des produits. A l’heure où les consommateurs attendent des engagements forts et plus de transparence de la part des marques et des commerçants, ces derniers ne doivent pas hésiter eux aussi à se démarquer de la concurrence par des choix tranchants, radicaux !

tendances-commerce

3) Le besoin de tester

C’est une tendance du commerce qui va dans le sens du magasin physique, et qui démontre que ce dernier a toujours un bel avenir devant lui. Pour preuve, 74 % des sondés français déclarent être frustrés de ne pas pouvoir essayer les produits lorsqu’ils achètent sur internet, tout comme les Américains (63 %) et les Chinois (80 %). A l’inverse, l’immense majorité d’entre eux estiment que le vrai plaisir d’achat se trouve justement dans l’expérience qui sera proposée par le commerçant. Le besoin notamment de tester le produit avant de passer à l’acquisition définitive revient souvent dans les revendications des consommateurs. Essayer, c’est l’adopter comme on dit.

commerce-futur

4) L’Intelligence Artificielle dans les tendances du commerce de demain

Ce sont deux mots qui occupent de plus en plus l’espace médiatique, et pour cause, les avancées de l’Intelligence Artificielle (IA) pourraient redistribuer les cartes dans le monde du retail. A terme, l’IA sera capable d’assurer des fonctions aussi vastes que l’accueil de la clientèle, mais aussi le conseil ou encore la conception des produits. 64 % des Français considèrent ainsi que l’Intelligence Artificielle permettra aux commerçants de mieux comprendre leurs besoins. Un sentiment partagé par les Américains (66 %), mais surtout les Chinois (88 %). L’IA permettra d’analyser précisément les aspirations du client en magasin, tout en étant plus subtil et moins oppressant qu’un vendeur un peu trop insistant… Quand la science-fiction s’invite – bientôt – dans notre quotidien !

intelligence-artificielle-client

5) Le commerce physique séduit toujours

Qui a dit que le commerce physique n’avait plus son mot à dire dans le retail de demain ? Si dans les petites et moyennes agglomérations françaises les temps sont difficiles, on observe un peu partout dans les grandes métropoles mondiales un regain d’attrait pour le magasin physique. Les pures players notamment sont de plus en plus nombreux à ouvrir des points de vente, tels que Zalando, Everlane ou encore Amazon et Alibaba. 69 % des consommateurs français souhaitent d’ailleurs que les marques présentes uniquement sur Internet, ouvrent des points de vente physiques. Une volonté que l’on retrouve également outre-atlantique (58 %), et surtout en Chine (88 %).

pure-player-magasin-physique

Autant de bonnes nouvelles qui donnent un coup de boost à l’approche de la rentrée. L’occasion d’ailleurs de faire le déplacement à la capitale pour la Paris Retail Week du 24 au 26 septembre 2019, et découvrir ainsi les stratégies mises en place par les différents acteurs à travers le monde pour continuer à enchanter le client.

Pour réserver votre badge à la Paris Retail Week 2019, cliquez ici.