Les mesures sanitaires annoncées par Olivier Véran

Troisième dose obligatoire pour tous les adultes de plus de 18 ans, validité limitée dans le temps des tests PCR, masque obligatoire en intérieur… Tour d’horizon des mesures annoncées ce jeudi par Olivier Véran.

véran

En l’absence du Premier ministre Jean Castex, contraint à l’isolement depuis lundi après avoir été testé positif au Covid-19, c’est Olivier Véran, accompagné de Jérôme Salomon et de Jean-Michel Blanquer, qui a annoncé, lors d’une conférence de presse à la mi-journée, le détail des nouvelles mesures qui ont été décidées. L’objectif étant de « sauver les fêtes de fin d’année » et « ne pas avoir à en revenir à des mesures de jauges, encore moins de fermetures, de couvre-feu ou de confinement dans notre pays ».

Pas de couvre-feu, ni de confinement

« Nous pouvons passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants », a voulu rassurer d’emblé le ministre de la Santé. Précisant par la suite qu’il n’y aura donc « ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation de déplacement ».

Le rappel vaccinal ouvert aux plus de 18 ans, dès 5 mois après deux injections

Pour lutter contre l’épidémie, le gouvernement préfère pour le moment miser sur un renforcement de la vaccination, en ouvrant notamment le rappel vaccinal contre le Covid-19 « à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection ». Ce rappel sera « ouvert à compter de ce samedi », a précisé le ministre. « Vous pouvez d’ores et déjà vous rendre sur les plateformes de prise de rendez-vous en ligne pour réserver vos créneaux » et « nous allons ouvrir, rouvrir ou amplifier les centres de vaccination à compter de ce week-end », a-t-il déclaré. Cela concerne « 25 millions de Français, dont 6 millions ont déjà reçu leur rappel », selon le ministre.

Lire aussi : Cotisations AT/MP : Toutes les entreprises doivent s’enregistrer avant le 1er décembre 2021

Le Pass sanitaire invalide au bout de sept mois en l’absence de rappel

« A compter du 15 décembre, le Pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après l’infection ou après la dernière injection. Et à compter du 15 janvier ce Pass sanitaire de tous les autres publics, c’est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans ce délai, qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection », a expliqué Olivier Véran.

Durée de validité des tests réduite

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé que dès ce lundi 29 novembre, la durée de validité des tests PCR et antigéniques négatifs, ouvrant droit au Pass sanitaire, va être ramenée à 24 heures, contre 72 heures actuellement.

Le port du masque de nouveau obligatoire partout à l’intérieur

Olivier Véran a enfin annoncé qu’à compter de ce vendredi 26 novembre, « un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur » dans les lieux recevant du public, y compris ceux où le Pass sanitaire est déjà réclamé. « Les préfets seront aussi habilités à rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur, tels que, par exemple, les marchés de Noël », qui seront soumis au Pass sanitaire, « ou des brocantes », a-t-il également précisé.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toutes nouvelles mesures spécifiques aux commerçants, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Faut-il prolonger les aides ?

Face à cette situation, de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer un prolongement des différents dispositifs d’aide (fonds de solidarité, report de charges…), alors même que la fin du “quoi qu’il en coûte” vient tout juste d’être actée. D’autant que le volume d’activité dans les commerces de proximité n’a jamais retrouvé son niveau d’avant crise… Du 1er janvier au 31 octobre 2021, versus la même période en 2019, l’activité des commerçants est ainsi en baisse de -10% ! La remise à l’ordre du jour de mesures de restriction sanitaires plus strictes est dès lors très dommageable, alors même que débute tout juste la période des achats de Noël.

Faut-il selon vous renouveler les aides aux commerçants ?

Reste à savoir si l’exécutif reviendra sur sa décision d’ici les prochains jours ou prochaines semaines. Une chose est en tout cas certaine, l’évolution de l’épidémie ne sera pas sans conséquence sur l’activité des commerçants. Encore une fois…

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne