Portrait commerçant – La pharmaCLOPÉE

Créée en 2012, l’enseigne de cigarettes électroniques Kitclop se distingue de ses concurrentes par un design original. Les boutiques semblent avoir été ouvertes au XIXe siècle : bois mouluré, lustres en cristal, cloches de verre, horloge murale…

La pharmaCLOPÉE

« Nous sommes les apothicaires de la vap, revendique Maria Msika Czernichow, cofondatrice de la société. Nous vendons des produits permettant de réduire la consommation de tabac, d’où la référence à la pharmacie. Le cachet ancien est rassurant. » Les boutiques soignent également l’accueil des clients : « une consultation avec un primo- accédant dure de quarante minutes à une heure. Nous cherchons à cerner ses attentes, ses goûts et nous lui proposons de déguster une sélection de produits. C’est plus agréable assis et dans un cadre chaleureux ! » Maria est une ancienne décoratrice de cinéma pleine de ressources… À chaque ouverture, c’est elle qui effectue les travaux, aidée par deux employés.

Lire aussi : Comment expliquer le succès des concepts stores ?

Les comptoirs sont des meubles de cuisine Ikea ornés d’éléments décoratifs en bois. Idem pour les armoires, basées sur des bibliothèques Billy. Pour le bas des murs, qui semble poincouvert de panneaux de bois finement gravés, elle utilise des rouleaux de lincrusta, un parent du lino avec des motifs en relief. Au sol, le bois n’est qu’une illusion : c’est un carrelage, plus résistant qu’un parquet. Les autres éléments, comme les luminaires, sont authentiques et patiemment chinés sur Ebay.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne