Les indépendants vont pouvoir débloquer leur épargne retraite Madelin

Devant la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, Bruno Le Maire annoncé que les indépendants pourront débloquer leurs contrats Madelin de manière anticipée.

retraite madelin

Bruno Le Maire vient de donner son accord afin que les indépendants puissent accéder de manière anticipée à leur épargne retraite. « Beaucoup de ces indépendants ont une épargne retraite qui se trouve sur des fonds, dits ‘fonds Madelin’, sur lesquels nous avons beaucoup travaillé dans le cadre de la loi Pacte, a-t-il expliqué lors de son audition par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, mercredi 29 avril. Nous allons donner l’autorisation à tous les indépendants qui le souhaitent de débloquer leurs réserves d’épargne retraite sur les Fonds Madelin pour pouvoir compléter leurs revenus ». Pour rappel, les contrats Madelin, remplacés depuis la loi Pacte par les PER, permettent aux indépendants de se constituer une épargne en vue de leur retraite. En revanche, les sommes ne peuvent être débloquées de manière anticipée que dans certains cas définis par la loi (invalidité, décès, surendettement, liquidation judiciaire, etc.) S’y ajoute donc aujourd’hui le confinement lié à l’épidémie de Covid-19.

Faut-il utiliser cette option ?

Si le représentants des indépendants devraient se féliciter de cette nouvelle possibilité, dont ils réclamaient la mise en œuvre depuis déjà plusieurs semaines, il n’en reste pas moins que tous n’ont peut-être pas intérêt à débloquer cette épargne dès aujourd’hui. Comme le rappelait à juste titre Bruno Le Maire, le 16 avril, « cet argent (…) c’est de l’argent pour préparer votre retraite. Est-ce qu’il faut vraiment le dépenser aujourd’hui? Pourquoi pas, mais cela veut dire moins de précaution aussi pour la retraite. Et par ailleurs c’est de l’argent qui a été placé très massivement en actions et aujourd’hui les actions valent moins cher et ce ne serait pas forcément une bonne affaire », avait-il alors insisté.

Une mise en garde qui a du sens, mais à l’heure où les trésoreries sont à sec pour nombre d’indépendants, certains n’auront malheureusement pas d’autres choix. Ce qui pose une nouvelle fois la question de l’insuffisance des dispositifs actuels de soutien à destination des petites entreprises. Et pour cause, à quelles autres professions, mis à part les indépendants, demande-t-on aujourd’hui de toucher à leur retraite pour continuer à survivre ? D’autant que les pensions sont déjà très minces dans la majorité des cas… Les indépendants sont aujourd’hui en première ligne face au choc économique qui frappe sévèrement notre économie. Il serait temps que les pouvoirs publics, et plus généralement l’ensemble de notre société, en soient davantage conscients ! Et qu’un véritable système de solidarité se mette rapidement en place, il en va de la survie de tous les commerces de proximité.

Lire aussi : Perte d’exploitation : Comment obtenir gain de cause ?

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER AFIN DE RESTER INFORMÉ SUR L’ACTU ET LES DISPOSITIFS RÉSERVÉS AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne