Les embauches battent des records en France

2,44 millions de déclarations d’embauches de plus d’un mois ont été enregistrées au cours du troisième trimestre. Il fallait remonter à janvier 2000 pour observer un niveau aussi haut !

embauche 2021

Et si la sortie de crise passait par un retour massif à l’emploi ? Une tendance qui semble se préciser ces derniers mois, avec un nombre d’embauches qui bat des records. Ainsi, selon les dernières données publiées par l’Urssaf, 2,44 millions de déclarations d’embauches de plus d’un mois (hors intérim) ont été enregistrées au troisième trimestre. La France n’avait jamais comptabilisé autant d’embauches de CDI et de CDD de plus d’un mois sur un trimestre depuis janvier 2000 !

Le nombre de déclaration d’embauches durables est ainsi « supérieur de 12,8% au précédent point haut enregistré au dernier trimestre 2019, juste avant le déclenchement de la crise (2,17 millions) », se félicite l’Urssaf. Sur le seul mois de septembre, le nombre de déclarations d’embauches de plus d’un mois, toujours hors intérim, a frôlé les 840 000.

Tous les secteurs sont concernés

Dans le détail, il y a eu 1,19 million d’embauches en CDI (1,07 million au dernier trimestre 2019) et 1,25 million de CDD de plus d’un mois (1,1 million au dernier trimestre 2019). Tous les secteurs sont concernés par cette hausse des déclarations d’embauches : +12,3% dans le tertiaire, +8,7 % dans l’industrie et +6,4% dans le BTP. Sur un an, la hausse est plus prononcée dans l’industrie (+25,9%) et dans le tertiaire (+18,3%), tandis que les embauches sont assez stables dans la construction (-0,4%).

Lire aussi : PGE : l’épée de Damoclès qui menace les commerçants !

Des bons chiffres qui interviennent à point nommé pour le gouvernement, qui tente de relancer sa réforme de l’assurance chômage, mise en suspens en raison de la crise sanitaire. Au mois de juin dernier, le conseil d’Etat avait en effet décidé de retarder l’application de cette réforme, estimant que le marché du travail n’avait pas retrouvé une forme suffisante pour justifier le durcissement voulu par l’exécutif. Les bons chiffres présentés par l’Urssaf devraient changer la donne.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne