Masque, passe sanitaire, quatrième dose… Ce qui a changé depuis le 14 mars

Plusieurs restrictions sanitaires sont levées ce lundi 14 mars. Le point sur les nouvelles règles en vigueur.

Bilan réouverture commerce

Les règles sanitaires évoluent à partir de ce lundi 14 mars. Port du masque, passe sanitaire, quatrième dose pour les plus de 80 ans… Voici les principaux points à retenir.

Le port du masque n’est plus obligatoire

Premier changement, depuis ce lundi 14 mars, le port du masque n’est plus obligatoire pour se rendre dans les commerces, les administrations, les entreprises, ainsi que dans les salles de classe. Rappelons que pour les bars, restaurants, cafés, cinémas, salles de sport… Cette mesure était déjà en place depuis le 28 février. Seules exceptions, le port du masque reste tout de même obligatoire pour accéder aux transports collectifs et dans les établissements de santé.

Fin du passe vaccinal

Fini également les vérifications interminables de QR codes. Seulement quelques semaines après sa mise en vigueur, avec des résultats peu probants, le passe vaccinal est lui aussi suspendu. « Toutefois, le passe sanitaire (attestation de vaccination, résultat d’un test négatif ou d’un certificat de rétablissement) restera demandé à l’entrée des hôpitaux, des maisons de retraite et des établissements pour personnes handicapées, afin de protéger les personnes les plus fragiles », est-il précisé sur le site du gouvernement. De même, l’obligation vaccinale pour le personnel soignant reste toujours d’actualité.

Lire aussi : Annonces-legales.fr : Baisse du tarif forfaitaire des annonces de création de sociétés en 2022

Ouverture de la quatrième dose

Affichant la volonté de continuer à protéger les “plus fragiles”, Jean Castex a enfin annoncé dans un entretien au Parisien l’ouverture de la quatrième dose du vaccin pour les « plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois », ainsi que pour les personnes « immunodéprimés qui n’y étaient pas éligibles jusqu’à présent ». Il a également recommandé « fortement aux personnes fragiles du fait de leur âge ou de leurs pathologies de maintenir le port du masque dans les lieux clos et dans les grands rassemblements »

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne