Fin des jauges, cinémas, restaurants… Ce qui change à compter de ce 30 juin

La dernière étape du confinement débute ce mercredi 30 juin, avec la levée de plusieurs contraintes sanitaires. Mais certaines restrictions restent de mise pour les commerçants.

Bilan réouverture commerce

Si la fin du couvre-feu avait pu se faire de manière anticipée au dimanche 20 juin, nombre de restrictions restaient tout de même en vigueur jusqu’à ce mercredi 30 juin, qui marque la dernière étape de ce déconfinement. Etat des lieux de ce qui change, et des règles qui sont toujours en vigueur pour les commerçants.

100% de capacité d’accueil dans les bars et restaurants

A compter de ce mercredi 30 juin, les établissements peuvent de nouveau accueillir leurs clients en pleine capacité, en terrasse comme en intérieur. La limitation du nombre de convives par table, qui avait été fixée à 6 personnes, n’est également plus d’actualité. En revanche, le port du masque reste obligatoire lorsque l’on circule dans l’établissement, tout comme l’obligation pour les gérants de tenir un cahier de rappel papier et/ou numérique. « Nous sommes en attente de la modification de l’article 40 du décret du 1er juin 2021 qui devrait apporter des précisions quant à la possibilité ou non de consommer debout ainsi que concernant d’éventuelles règles de distanciation entre les tables », précise par ailleurs le Groupement National des Indépendants.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution à propos du protocole sanitaire applicable au secteur HCR, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Fin des jauges dans les commerces et lieux culturels

La jauge de 4m2 par client, qui était imposée dans les petits commerces comme dans les grands centres commerciaux, n’est également plus applicable à compter du 30 juin. Cela vaut aussi pour les salles de sports et lieux culturels (théâtres, salles de spectacles, musées, cinémas…), qui peuvent ainsi de nouveau accueillir leurs clients en pleine capacité. A noter néanmoins que le port du masque reste obligatoire en intérieur, mais aussi en extérieur « dans les situations où les règles de distanciation ne peuvent s’appliquer », explique le gouvernement. Cela vaut par exemple pour les files d’attente, les marchés ou brocantes ou encore les quais de gare.

Quid des clubs et discothèques ?

Les établissements de nuit, contraints à la fermeture depuis le 15 mars 2020, vont quant à eux devoir patienter jusqu’au 9 juillet pour pouvoir enfin accueillir de nouveau du public. Mais ils devront respecter un protocole sanitaire renforcé. La jauge d’accueil a ainsi été fixée à 75% en intérieur et à 100% en extérieur. Un cahier de rappel papier ou numérique devra également être obligatoirement tenu par les gérants d’établissements. Enfin, la présentation d’un pass sanitaire (test PCR négatif ou certificat de vaccination) sera nécessaire pour entrer dans l’établissement, mais le port du masque ne sera quant à lui pas obligatoire. Reste maintenant à savoir si, au vu de l’ensemble de ces contraintes, les clients seront au rendez-vous de la réouverture…

Lire aussi : De nombreux bars et restaurants en difficulté depuis la réouverture !

Rappelons tout de même que les discothèques continueront d’être indemnisées avec l’aide dite « coûts fixes », qui permet de prendre en charge jusqu’à 90% des charges non couvertes (70% pour les entreprises d’au moins 50 salariés). Une aide qui restera en place, et sans condition de chiffre d’affaires minimum, au moins jusqu’à la fin aout.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne