Actu / Débat

Fallait-il bloquer pour débloquer ?

Après les blocages qui ont fortement impacté l’activité économique, les commerçants profiteront-ils des 10 milliards d’euros débloqués par le gouvernement ?

Il y a une vingtaine d’années, Jacques Chirac « battait campagne » sur le thème de la fracture sociale. Quatre présidences plus tard, force est de constater que cette fracture, faute d’être réduite, a provoqué un blocage de la société française, pour ne pas dire une sortie de route en plein ronds-points… Marianne blessée, certains d’entre nous ont enfilé leurs désormais célèbres gilets jaunes pour exprimer leur détresse et leur colère et en sont arrivés à bloquer : « comportement caractérisé par un refus, une incapacité apparente et provisoire de poursuivre un apprentissage, de réagir à une situation » (déf. Larousse). Est-ce grave docteur ? Apparemment il s’agirait d’un manque d’adaptation à notre société à moins que ce ne soit l’inverse ? À tout le moins ce pourrait être provisoire, sous réserve que le mal-être soit traité…

bloquer-commerce
Le défilé des gilets jaunes à Rennes, le 1ier décembre 2018.

Et les commerçants dans tout ça ? Historiquement situés sur la place centrale des cités, les commerces occupent toujours une position centrale dans notre société. En bloquant l’accès aux centres commerciaux les gilets jaunes ont, d’une certaine manière, acté le déplacement des échanges commerciaux en périphérie, quitte à ouvrir un boulevard aussi large que l’Amazone… au e-mastodonte de Seattle. Reste qu’ayant subi en premier ces blocages, les commerces pourraient être les premiers bénéficiaires du déblocage des 10 milliards d’euros par le gouvernement. Sous réserve que cette hausse de pouvoir d’achat incite les consommateurs à… consommer. Et qu’après les blocages physiques, les clients ne soient pas freinés par des blocages psychologiques.

Lire aussi : Les 10 conseils aux commerçants pour résister en 2019

Et c’est bien là que se niche la valeur ajoutée des « petits commerçants », en associant l’échange humain aux échanges commerciaux. Et si, après la reconnaissance du rôle de relais démocratique des Maires auprès de la population, l’État prenait conscience du rôle social des commerçants auprès des citoyens ?

2 Comments

  1. Philippe MENUDIER

    ils sont ou les 10 milliards ?
    vous n’avez pas compris que le commerce equiment de la maison et equipement de la personne est MORT due a la concurrence deloyale de l’internet poussé par les médias !

    • Laurent MAUREL

      Merci pour votre commentaire, cependant on peut reprocher beaucoup de choses aux médias, mais dire que les médias promotionnent l’e-commerce semble exagéré. Que ce soit à la télévision et dans la presse écrite, beaucoup de médias accordent aux commerces indépendants nombre d’articles et la plupart du temps poussent même les consommateurs à fréquenter les boutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*