Exclusif : Le gouvernement confirme l’annulation des charges

Près de 100 000 commerçants et artisans se sont mobilisés à travers notre pétition pour exiger l’annulation des charges. Votre mobilisation massive a payé et aujourd’hui Gérald Darmanin et Bruno Le Maire s’adressent directement à vous, à travers un courrier exclusif que nous diffusons ici.

Chers artisans, chers commerçants, 

Vous avez été durement frappés par la crise liée à l’épidémie du Covid-19. Pendant huit semaines, votre commerce a dû fermer pour freiner la propagation du virus. 

Nous mesurons à quel point ces semaines de fermeture ont été difficiles. Nous avons entendu votre inquiétude à l’idée de ne pouvoir rouvrir, votre crainte de ne pouvoir payer vos loyers ou vos fournisseurs, et vos difficultés à devoir mettre vos salariés en chômage partiel. 

Si ces inquiétudes ont commencé à se dissiper le 11 mai avec la réouverture de vos commerces, la fin du confinement ne se traduit pas pour autant comme un retour à la normale. Durant les prochains mois, les conséquences économiques de cette inactivité continueront de se faire sentir pour certains d’entre vous et beaucoup d’énergie devra être déployée pour pérenniser votre activité dans les mois et années à venir. 

L’Etat a engagé tous les moyens à sa disposition pour que votre activité résiste au choc de la crise. Le chômage partiel a été massivement développé, des prêts garantis par l’Etat ont pu être contractés pour pallier les difficultés de trésorerie, et un fonds de solidarité, reconduit pour le mois de mai, a été mis en place par l’Etat et les régions pour accompagner les très petites entreprises les plus touchées par la crise. Enfin, les cotisations sociales ont été, dans un premier temps, reportées. 

Vous nous avez indiqué que ces reports étaient insuffisants. Nous avons écouté les milliers d’artisans et de commerçants qui nous ont interpellés pour nous faire part des réalités du terrain. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’exonérer de cotisations sociales patronales, pour les mois de mars, avril et mai, toutes les entreprises de moins de 10 salariés dont l’activité impliquant l’accueil du public a été interrompue du fait de la propagation de l’épidémie de Covid-19. Cette exonération s’appliquera automatiquement que vous ayez déjà acquitté ou non vos cotisations. Aux exonérations de cotisations patronales s’ajoutera un crédit de cotisation égal à 20 % des salaires versés sur cette même période. Ce crédit de cotisation sera imputable sur l’ensemble des cotisations dues. par l’entreprise. 

La mobilisation de l’État a été totale pour vous soutenir dès le mois de mars. Cette mobilisation ne faiblira pas car, plus qu’un secteur clef de notre économie, vous êtes le cœur de nos villes et villages, une part de notre patrimoine économique et culturel qui ne doit jamais disparaître.

Lire aussi : Récapitulatif des aides disponibles pour les commerçants

Vous pouvez télécharger ici la lettre signée par Monsieur Bruno Le Maire et Monsieur Gérald Darmanin. Par ailleurs, et face à l’inquiétude de certains commerçants sur la réalité de la mise en place de ces annulations de charges, nous avons obtenu plus de précisions. Voici la réponse du secrétariat général du Ministre de l’économie : « les exonérations de cotisations sociales sont inscrites dans le 3e projet de loi de finances rectificative qui a été présenté mercredi en conseil des ministres et qui va être examiné par le Parlement dans les tout prochains jours. »

PROCHAINE MOBILISATION :

Alors que les acteurs français de l’assurance n’ont majoritairement pas été à la hauteur face à la crise, nous lançons aujourd’hui une campagne de souscriptions groupées, afin de permettre à tous les commerçants de réduire leur facture et de bénéficier des meilleures garanties.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne