Collaborateur, associé ou salarié : le conjoint doit choisir son statut

Depuis le mois de septembre, les conjoints participant à l’activité du chef d’entreprise doivent établir une attestation sur l’honneur pour confirmer le choix du statut choisi : collaborateur, associé ou salarié.

Attestation conjoint du chef d'entreprise

Depuis l’adoption de la loi Pacte du 22 mai 2019, le chef d’entreprise est tenu de déclarer l’activité professionnelle régulière de son conjoint dans l’entreprise, ainsi que le statut spécifique le concernant (conjoint collaborateur, associé ou salarié). Plus récemment, un arrêté publié au Journal officiel du 18 août 2021 exige que le conjoint du chef d’entreprise a dorénavant l’obligation d’établir une attestation sur l’honneur pour confirmer le choix de son statut dans l’entreprise. Une nouvelle formalité qui vise autant les entreprises commerciales, artisanales ou libérales, mais aussi les exploitations et entreprises agricoles.

Quel statut choisir ?

Conformément à ce qui est mentionné à l’article L. 121-4, IV du code de commerce, le conjoint du chef d’une entreprise artisanale, commerciale ou libérale qui y exerce de manière régulière une activité professionnelle doit opter pour l’un des statuts suivants :

  • Salarié : Dans le cas où vous percevez une rémunération et bénéficiez d’un contrat de travail au titre de cette activité.
  • Associé (ou coexploitant dans le cadre d’une exploitation agricole) : Ce statut s’adresse aux personnes qui travaillent dans l’entreprise sans rémunération salariale, mais détiennent tout de même une ou plusieurs parts sociales de la société.
  • Collaborateur : Le statut de collaborateur convient aux personnes qui ne perçoivent pas de rémunération pour leur participation dans l’entreprise, et ne possède pas la qualité d’associé de la société.

Important : A défaut de déclaration du statut choisi, celui de conjoint salarié s’applique automatiquement.

Que doit contenir cette déclaration sur l’honneur ?

  • Les nom et prénoms du chef d’entreprise, son numéro de Sécurité sociale, et l’adresse du domicile personnel. S’il s’agit d’une société : la dénomination ou raison sociale, le numéro unique d’identification s’il est déjà attribué, ainsi que l’adresse du siège social.
  • Les nom et prénoms du conjoint, son numéro de sécurité sociale, et son adresse du domicile personnel. La nature du lien juridique avec le chef d’entreprise doit également être précisée : époux, partenaire lié par un PACS, ou concubin pour les exploitations agricoles.
  • Le statut choisi par le conjoint : conjoint collaborateur, salarié ou associé. La date d’effet du statut choisi dans l’entreprise doit également être mentionnée.
  • L’engagement sur l’honneur de participer régulièrement à l’activité professionnelle non salariée de son époux, partenaire de PACS (ou concubin pour les exploitations agricoles).

Des modèles d’attestation et leur notice explicative sont fournis sur entreprises.gouv.fr :

Entreprise commerciale, artisanale ou libérale :

Entreprise ou exploitation agricole :

Lire aussi : Le commerce en franchise ne connait pas la crise !

Comment déclarer le statut ?

L’arrêté du 6 août 2021 stipule que cette attestation sur l’honneur doit être remplie au moment de la création de l’entreprise ou lors d’une déclaration modificative réalisée par le chef d’entreprise auprès du CFE (centre de formalités des entreprises), ou du guichet unique en ligne. L’attestation doit être signée de manière manuscrite par l’époux, le partenaire PACS ou le concubin. A noter enfin que ce statut peut être modifié à tout moment.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne