Concerts interdits, restrictions dans les bars et restaurants… Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

A l’issue du conseil de défense qui s’est tenu plus tôt dans la journée, Jean Castex et Olivier Véran ont présenté en conférence de presse les nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de l’épidémie. Voici les points principaux à retenir.

jean castex

« La tendance sur sept jours glissants est aujourd’hui à plus de 70 000 cas. Le taux d’incidence national est ainsi supérieur à 700, soit au plus haut depuis le début de la crise, et nous déplorons 122 677 décès dus au virus », a débuté Jean Castex, en introduction de cette conférence de presse. Dans ce contexte, et misant toujours sur la généralisation de la vaccination pour lutter contre la propagation de l’épidémie, le Premier Ministre a confirmé que le Passe sanitaire sera transformé en Passe vaccinale à compter du 15 janvier 2022, si « le projet de loi est voté ». Une nouvelle législation qui prévoira également de durcir les sanctions contre les faux Passes. « C’est un acte de mise en danger d’autrui, ce n’est pas admissible », a avertit Jean Castex. Ainsi à partir du 15 janvier, il faudra justifier d’être vacciné pour pouvoir entrer dans les lieux actuellement soumis au Passe sanitaire (restaurants, bars, cinémas, salles de sport…)

Nouvelles restrictions

Par ailleurs, le Premier Ministre a annoncé que les grands rassemblements seront limités à une jauge de 2000 personnes maximum à l’intérieur, et 5000 à l’extérieur. Une jauge qui ne s’appliquera pas pour les meetings politiques, à tenu à préciser le Premier Ministre…

En revanche, d’autres restrictions assez lourdes ont été annoncées : « les concerts debout seront interdits. La consommation de boissons et d’aliments sera interdite dans tous les cinémas, les théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance. La consommation dans les bars et cafés ne pourra plus se faire debout, mais seulement de manière assise ». Ces mesures s’appliqueront « à compter de lundi pour une durée de trois semaines ».

Lire aussi : Terminaux de paiement : Comment réduire vos frais bancaires ?

Dans la foulée, Jean Castex a annoncé qu’« à compter de la rentrée et pour une durée de trois semaines, le recours au télétravail sera rendu obligatoire dans toutes les entreprises et pour tous les salariés pour lequel il possible, à raison de trois jours minimum par semaine et si possible quatre jours quand cela est possible ». Enfin, l’obligation du port du masque, y compris en extérieur, sera étendue à certains centres-villes. « Les préfets adopteront les dispositions correspondantes en lien avec les maires », a-t-il précisé. Toutefois, aucun couvre-feu ne sera imposé au soir du 31 décembre, et la rentrée des classes aura bien lieu le 3 janvier comme prévu, en présentiel.

Vers de nouvelles aides pour les entreprises ?

Suite à ces annonces qui vont de nouveau impacter l’activité des commerçants, aucun dispositif de soutien aux entreprises concernées par ces restrictions n’a pour le moment été annoncé. Le ministère de l’Economie devrait apporter des précisions d’ici les prochains jours.

Signer la pétition : Le fonds de solidarité doit être réouvert à tous les commerçants !

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés le cas échéant, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne