Commerce : Après un mois de décembre en hausse, inquiétude sur l’activité en janvier

Le chiffre d’affaires des commerçants s’est inscrit globalement à la hausse au mois de décembre 2020. Mais compte tenu de l’évolution de l’épidémie et des nouvelles restrictions qui touchent certains départements, de fortes inquiétudes pèsent sur le niveau d’activité pour janvier 2021.

Après un mois de novembre sans activité (ou presque) en raison du confinement, les premières semaines de décembre 2020 se sont inscrites dans une dynamique bien plus positive pour les commerçants. D’après les données publiées par la fédération du commerce spécialisé Procos, le chiffre d’affaires des magasins a ainsi connu une croissance de +12% par rapport à décembre 2019. « Décembre a été un mois dynamique pour le sport et l’équipement de la maison (+ 25 %). Il le fut beaucoup moins pour la beauté-santé (+ 4,6 %), la chaussure (+ 4,5 %) ou les bijoux (+ 6 %). L’équipement de la personne (+ 12,7 %) et l’alimentaire spécialisé (+ 11,8 %) se situent en position médiane ».

Les résultats du sondage que nous avons mené auprès des indépendants font également état d’un niveau d’activité plutôt à la hausse par rapport à la même période l’année précédente (voir ci-dessous).

activité commerce décembre 2020
chiffre d'affaires commerce décembre 2020

« Nous avons fait notre meilleur mois en 15 ans d’ouverture », se félicite Sarah, gérante d’un institut de beauté, à Nice. « Beaucoup de clients nous ont dit : “pas de voyages, pas de restaurants, du coup on se fait plaisir sur d’autres achats” », relate également Hugo, à la tête d’une boutique de prêt-à-porter pour homme, à Rennes. « Les clients étaient très nombreux au moment de la réouverture, par contre nous avons pu constater un net ralentissement à partir du début des vacances scolaires », tempère de son côté Alexandre, libraire dans la région parisienne.

Lire aussi : Les « petites » librairies ont connu une année faste !

Une reprise en deux phases confirmée par Procos. « La première quinzaine a été très dynamique, bénéficiant notamment du report du Black Friday. Mais, au fur et à mesure, la fréquentation des points de vente s’est beaucoup dégradée à l’approche de la fin du mois. Les métropoles, les grands centres-villes et les grands centres commerciaux ont été très pénalisés par des baisses de fréquentation (entre – 20 et – 35 % en fin de mois) et l’application des jauges qui, bien entendu, a défavorisé davantage les lieux d’importants trafics ».

Inquiétude sur le mois de janvier ?

Dans ce contexte, et alors qu’on observe aujourd’hui un rebond épidémique, avec un couvre-feu avancé à 18 heures qui a été imposé dès le samedi 2 janvier dans 15 départements, puis étendu à 10 nouveaux départements, une certaine inquiétude pèse sur le niveau d’activité au mois de janvier. « Nous avons enregistré des réactions très vives de la part des TPE-PME. Il y a un gros ras-le-bol et cette décision n’est pas du tout comprise », dénonce le président de la CPME Grand Est, Stéphane Heit.

Lire aussi : Fonds de solidarité et PGE : les annonces de Bruno Le Maire

Même dans les zones où le couvre-feu n’a pas été avancé, la baisse d’activité se fait ressentir. « On s’y attendait, mais pour le moment le mois de janvier démarre très doucement », s’inquiète Sandrine, gérante d’une boutique de lingerie dans l’agglomération lilloise. « On espère qu’avec le début des soldes au 20 janvier, les clientes seront plus nombreuses, même si malheureusement on se prépare aussi à un reconfinement au cours des prochaines semaines », poursuit-elle. Un nouveau reconfinement pour le moment exclu par le gouvernement. Affaire à suivre…

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne