Commerce : l’alimentaire et l’équipement de la maison cartonnent, la librairie et la mode en chute libre

La dernière édition de l’Observatoire de la petite entreprise de la FCGA montre une augmentation de l’activité chez les commerces de proximité spécialisés dans l’alimentation et l’équipement de la maison. L’équipement de la personne et la librairie sont quant à eux à la peine.

équipement de la maison
Le commerce de détail alimentaire et l’équipement de la maison ont enregistré de bonnes performance au second semestre 2019, à l’inverse de la librairie et de la mode, qui font face à une baisse significative des ventes.

La nouvelle tendance du « « manger sain, responsable et local (si possible) » s’enracine dans notre société et cela engendre un climat très favorable pour les commerces alimentaires en tout genre, qui enregistrent tous une hausse de leur chiffre d’affaires au second semestre 2019 (sauf les primeurs, en léger repli de -0,4 %). C’est en tout cas ce qui ressort du dernier baromètre trimestriel de l’Observatoire de la petite entreprise FCGA / Banque Populaire, qui évalue ainsi cette augmentation de chiffre d’affaires pour la filière à +2,8 % !

Une bonne nouvelle au vu du contexte économique actuel, d’autant plus que cette croissance est portée par les petites structures. « Dans les grandes surfaces, l’activité décroît même si elle représente toujours près des trois quarts des ventes des magasins alimentaires, tous circuits de distribution confondus », note ainsi l’étude de la FCGA. Le commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé, qui inclus notamment la plupart des enseignes bio, poursuit lui aussi son ascension en 2019 (+ 4,2 %).

Taux d’accroissement du chiffre d’affaires du commerce de détail alimentaire : 2ème trimestre 2019 / 2ème trimestre 2018

  • Charcuterie : + 3,2 %
  • Boulangerie – pâtisserie : + 3,2 %
  • Pâtisserie : + 16,6 %
  • Alimentation générale : + 1,4 %
  • Fruits et légumes : – 0,4 %
  • Boucherie – charcuterie : + 1,1 %
  • Poissonnerie – primeurs : + 3,7 %
  • Vins, spiritueux, boissons diverses : + 1,1 %
  • Crèmerie + 6,8 %

L’équipement de la maison enregistre également de bonnes performances (+1,6%)

L’alimentaire n’est pas le seul secteur à connaître une embellie de son activité. Toujours selon la FCGA, l’équipement de la maison a connu un second semestre assez faste (+1,6 % de chiffre d’affaires), avec une mention spéciale pour la vente de meuble, en hausse de 12,6 % !

Taux d’accroissement du chiffre d’affaires de l’équipement de la maison : 2ème trimestre 2019 / 2ème trimestre 2018

  • Electroménager – TV – HIFI : – 0,4 %
  • Magasins de bricolage : + 3,2 %
  • Fleuriste : + 2,1 %
  • Vaisselle, verrerie, faïence,luminaire : – 3,2 %
  • Meuble : + 12,6 %
  • Ebénisterie : – 0,3 %

L’équipement de la personne n’en finit plus de chuter (-4,3%)

Les trimestres se suivent et malheureusement la tendance est toujours la même pour les professionnels de l’équipement de la personne. Hormis la maroquinerie et l’horlogerie/bijouterie qui connaissent une certaine embellie, les professionnels des autres secteurs, et notamment dans la chaussure, font face à de lourdes chutes de chiffre d’affaires.

Taux d’accroissement du chiffre d’affaires de l’équipement de la maison : 2ème trimestre 2019 / 2ème trimestre 2018

  • Mercerie – lingerie – laine : – 3,7 %
  • Vêtements enfants : – 4,1 %
  • Prêt-à-porter : – 5,0 %
  • Chaussures : – 8,1 %
  • Maroquinerie et articles de voyage : + 1,1 %
  • Horlogerie – bijouterie : + 2,8 %

Quid des autres secteurs d’activité ?

Au total, l’Indice d’activité des petites entreprises fléchit légèrement au cours du second trimestre 2019 : – 0,4 %, après – 0,2 % 2018. Une baisse qui s’explique par les difficultés que rencontrent les professionnels de la mode, mais aussi du bâtiment (-2,3 %) ainsi que de l’automobile (-1,8 %).

Lire aussi : Agenda rural : 173 mesures pour revitaliser les petites communes et leurs commerces

Du côté des autres secteurs d’activités du commerce, la situation est assez contrastée, certaines professions enregistrant de belles hausses, à l’image des bureaux de tabac (+ 3,1 %), quand d’autres connaissent des baisses plus prononcées, telle que la librairie (- 4,2 %) ou encore les agences immobilières (- 1,8 %). Des chiffres à découvrir plus en détail ci-dessous.

Automobile – Moto (- 1,8 %)

  • Carrosserie automobile : + 7,1 %
  • Auto, vente et réparation : – 3,0 %
  • Moto vente et réparation : – 0,5 %

Bar – Hôtellerie – Restauration (+ 0,2 %)

  • Hôtel – restaurant : – 1,2 %
  • Hôtellerie de plein air : – 4,6 %
  • Restauration : + 1,5 %
  • Café : – 1,5 %

Beauté – Esthétique (+ 1,0 %)

  • Parfumerie : – 1,4 %
  • Coiffure : + 1,2 %
  • Esthétique : + 0,3 %

Culture et loisirs (+ 0,6 %)

  • Librairie – papeterie – presse : – 4,2 %
  • Articles sport, pêche et chasse : – 2,2 %
  • Tabac – journaux – jeux : + 3,1 %
  • Studio photographique : + 4,7 %
  • Commerce – réparation cycles : + 0,9 %
  • Jouets et Jeux : + 1,9 %

Santé (+ 0,5 %)

  • Pharmacie : + 0,5 %
  • Optique – lunetterie : + 0,2 %

Services (+ 0,9 %)

  • Laverie pressing : – 3,0 %
  • Entreprise de nettoyage : + 2,8 %
  • Agence immobilière : – 1,8 %
  • Pompes funèbres : + 6,3 %

Transports (+ 1,4 %)

  • Taxis – ambulances : + 1,6 %
  • Transport de marchandises : + 1,1 %