500 000 euros débloqués pour les commerçants Nantais

Suite aux manifestations qui ont impacté l’activité économique du centre-ville, la municipalité de Nantes a débloqué une enveloppe exceptionnelle de 500 000 € pour les commerçants, restaurateurs et hôteliers.

20% à 60% de perte de chiffre d’affaires pour les commerces du centre-ville de Nantes suite aux multiples manifestations liées au mouvement des gilets jaunes. C’est l’estimation faite par l’association Plein Centre, qui représente les commerçants Nantais du centre-ville. Des pertes conséquentes donc, qui mettent à mal la trésorerie des entreprises, et à terme, leur survie !

commerçants nantais

Des aides exceptionnelles pour soutenir les commerçants Nantais

Dans ce contexte particulièrement tendu, la municipalité a décidé de tendre la main aux commerçants, via notamment une aide financière d’un montant total de 500 000 €. « Je sais les difficultés qu’ont connues les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers. Je suis engagée à leurs côtés et suis convaincue de la nécessité de leur apporter un soutien exceptionnel. Pour cela, il y a besoin, au-delà des mots, d’actes concrets », a déclaré dans un communiqué Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

Lire aussi : Avez-vous demandé les aides dédiées aux commerçants ?

Dans le détail, trois mesures d’urgence vont être mises en œuvre

  • Un fonds exceptionnel de soutien de 350 000 euros pour venir en aide aux commerçants les plus touchés par les dégradations.
  • Une exonération d’un mois des droits d’occupation temporaire du domaine public (terrasses, chevalets, kakémonos…), applicable à tous les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers du centre-ville. Coût de la mesure : 100 000 €.
  • Une enveloppe de 50 000 euros apportée aux associations de commerçants, Plein Centre et Unacod, afin qu’elles puissent renforcer leurs actions de dynamisation du centre-ville.

A cela s’ajoute le gel des tarifs des droits de place, enseignes et pré-enseignes, ainsi que la stabilité de la taxe de séjour perçue par les hôteliers. Des mesures prises par le Conseil métropolitain au mois de décembre 2018. En espérant qu’en ces temps difficiles ces aides puissent aider les commerçants nantais.