Actu / Débat

5 choses à savoir sur les Hyperconsommateurs

Analyser le comportement des consommateurs pour mieux les comprendre est devenu chose commune, et pas seulement chez les professionnels du marketing. Ici le philosophe Gilles Lipovetsky nous dévoile les 5 traits de ceux qu’ils appellent les hyperconsommateurs.

1) Le pluri-équipement

Si auparavant il fallait équiper les foyers, à présent on équipe surtout les individus. De la télévision avec une chaîne pour toute la famille, nous sommes passés à la multiplication des écrans, des programmes, et aux smartphones individuels disposant de milliers d’applications. C’est la première caractéristique des hyperconsommateurs, ils sont constamment à la recherche d’une optimisation de leur équipement.

Gilles-Lipovetsky-hyperconsommateurs
Le philosophe Gilles Lipovetsky.

2/ La fin des consommateurs selon les classes sociales

Les comportements de classe ont disparu et les décisions relèvent moins du statut social que de critères personnels, d’âge ou de sexe. Le néo-consommateur est devenu nomade, avec des attentes contradictoires : des produits « low cost » mais aussi haut de gamme. C’est la bipolarisation des achats.

3/ Le nouveau rapport aux marques

La société d’hyperconsommation est celle de l’omniprésence des marques, malgré un mouvement de défiance vis-à-vis de celles-ci, les consommateurs jugeant les prix souvent injustifiés. Pourtant, elles gardent un immense prestige, avec une offre qui rassure les acheteurs.

4/ L’achat pour le bien-être

Les hyperconsommateurs n’achètent plus pour se distinguer mais pour leur satisfaction, leur bien-être. Ils ne sont plus des obsédés du standing, mais achètent du plaisir, des sensations. On leur découvre aussi une boulimie croissante de consommation culturelle.

Lire aussi : 75 000 magasins pourraient fermer aux Etats-Unis

5/ Gagner du temps à tout prix

Les hyperconsommateurs se caractérisent par leur obsession à vouloir gagner du temps. « Avec l’infiltration de la logique marchande dans tous les lieux et moments de vie, ils peuvent acheter tout, tout de suite et à n’importe quelle heure ». Le consommateur exige désormais une multi-proximité physique et virtuelle, la fin des achats corvée avec la livraison à domicile, la vente sur Internet et une qualité de service dans les commerces. Il s’agit d’acheter mieux, plus intelligent, respectueux de l’environnement et de se montrer responsable. L’hyperconsommateur n’est pas près de disparaître, à vous de le séduire en boutique, comme sur le web !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*