Y a-t-il une recrudescence des vols dans les commerces et restaurants ?

Ces dernières semaines, plusieurs quotidiens régionaux ont relaté à de nombreuses reprises des épisodes de vols dans les commerces de proximité. Mais aussi des délits de grivèlerie dans les cafés et restaurants. Comment l’expliquer, et assiste-t-on réellement à une recrudescence des vols et cambriolages ? Les commerçants ont la parole.

vols magasins

C’était le vol de trop. Suite à un larcin d’une valeur de 480 euros dans sa boutique le mois dernier, Jennifer, détaillante dans le secteur de la mode à Forbach (Moselle), a décidé de diffuser les images de la prétendue voleuse sur son compte Facebook. « Le temps que je récupère mon fils à la crèche, ma vendeuse était seule. La cliente en a profité pour me voler quatre doudounes. J’invite cette dame à me les ramener car une plainte va être déposée. J’ai une photo de l’immatriculation de sa voiture, ainsi qu’une photo de son mari et de son bébé », a-t-elle écrit sur le réseaux social, avant de supprimer sa publication. Une démarche qui la met dans l’illégalité aux yeux de la loi, « mais est-ce que c’est légal ce qu’elle fait, elle aussi ? », rétorque-t-elle.

Constatez-vous une recrudescence des vols (ou pour les cafés/restaurants de grivèlerie) depuis le début de l'année ?

Elle n’est pourtant pas la seule à utiliser ce procédé, qui séduit de plus en plus de commerçants, souvent lassés de la lenteur des enquêtes policières. C’est le cas de Nicolas Zimmer, lui aussi installé à Forbach, et qui a diffusé au mois de septembre sur ses réseaux sociaux les images d’un vol dans son dépôt-vente. Avec des résultats probants à la clé, puisque deux jours après le larcin, les clients ont retourné les objets volés, en prétextant un oubli de paiement. « Ils étaient gênés, ils avaient honte, c’était le but. Comme ils ont rarement peur de la justice, on n’hésitera pas à le refaire », lance-t-il.

A combien chiffrez-vous le préjudice subi ?

Ou encore ce restaurateur de Saint-Quentin, dans l’Aisne, qui au mois de juillet avait affiché, toujours sur Facebook, les visages de clients partis sans régler l’addition. « Hier soir, ces huit personnes au caractère moral douteux, qui se sont octroyé le droit de partir sans payer, ont, hélas pour elles, été filmées et prises en photos par nos systèmes de surveillance », avait expliqué le gérant de l’établissement dans sa publication. Ajoutant par la suite : « Nous laissons à ces sympathiques individus (qui pensent qu’on travaille tous pour rien et qu’on peut se faire plaisir avec le labeur des autres), deux jours afin de venir régler leur grosse ardoise ».

vols dans les commerces

Recrudescence généralisée des vols et cambriolages ?

Au-delà de ces faits divers qui ont défrayé la chronique, de plus en plus de commerçants font part d’une aggravation de la situation ces derniers mois, en raison notamment du contexte inflationniste. Le secteur alimentaire est particulièrement concerné, avec une hausse de 10% des vols en magasin depuis le début de l’année, selon l’Association des métiers de la sécurité. « Avec l’augmentation des prix, on sent que les gens sont de plus en plus tendus », relate Sofiane Aboubeker, son président.

Lire aussi : Commerçants : Dernier moment pour utiliser votre budget formation !

A cela s’ajoute les cambriolages dans les commerces, qui semblent eux aussi se multiplier ces dernières semaines, à en croire en tout cas la place de plus en plus importante qu’ils occupent dans les quotidiens régionaux. Dernier exemple en date, à Figeac, dans le Lot, pas moins de cinq commerçants ont été victimes de cambriolages ou de tentatives d’intrusion la même nuit ! Selon eux, la décision de la municipalité d’éteindre l’éclairage public de 22h à 6h, pour faire des économies d’énergies, a aggravé l’insécurité. « Le fait que la lumière soit éteinte, on favorise le travail du cambrioleur », affirme Benjamin Gouzou, gérant d’une pizzeria dans la commune.

Avez-vous été victime dernièrement d'un cambriolage ?

Assiste-t-on pour autant réellement à une recrudescence généralisée des vols et cambriolages dans les commerces ? Quelles solutions apporter face à cette problématique ? N’hésitez pas à vous exprimer et participer au débat dans l’espace commentaire ci-dessous.