Ouverture des restaurants routiers, une vraie déception !

Par ce communiqué de presse, les organisations syndicales et patronales représentatives des transporteurs routiers, font part de leur déception, face au peu de restaurants et centre routiers ouverts. De nombreux routiers sont toujours contraints de manger dehors !

Après un premier espoir suite à l’annonce du gouvernement de l’ouverture de plusieurs centaines de restaurants routiers de 18h à 10h du matin, sur le territoire national pendant la période de confinement, les Organisations Syndicales et Patronales représentatives ont demandé au Ministre Délégué aux Transports, l’ouverture de l’ensemble des centres routiers, des relais et des restaurants routiers. Par décret publié samedi 7 novembre, le Gouvernement a renvoyé la question aux Préfets de départements. Force est de constater qu’à ce jour, les conducteurs rencontrent toujours autant de difficultés pour se restaurer correctement, se doucher et accéder à des sanitaires décents, particulièrement sur le réseau national non concédé. 

Bientôt deux semaines après le début du confinement, cette situation n’est pas acceptable.

Les Organisations Syndicales et Patronales représentatives déplorent le manque de volontarisme du Gouvernement vis-à-vis d’une profession qui assure l’acheminement des biens indispensables au quotidien des Français. 

Le combat continue. Les Organisations Syndicales et Patronales représentatives vont accentuer la pression et défendront sans relâche, par tous les moyens, l’exigence de conditions de travail dignes pour nos conducteurs, laquelle n’est pas négociable. Elles demandent instamment que tous les centres et relais routiers soient ouverts non seulement le soir mais également en journée pour tous les professionnels de la route qui assurent la vie de la nation.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne