Nouveau plan de relance pour le commerce et l’artisanat

Le gouvernement a dévoilé un plan de relance pour les entreprises du commerce et de l’artisanat. Parmi les nombreuses mesures, le fonds de solidarité sera finalement prolongé au mois de juin pour toutes les entreprises.

commerce de proximité

Dans un contexte économique toujours tendu, Bruno Le Maire a dévoilé le 29 juin les contours du plan de relance gouvernemental pour le commerce et l’artisanat. Au programme, des mesures pour renforcer la trésorerie des entreprises les plus impactées, mais également des dispositifs pour lutter contre la vacance commerciale et aider les commerçants à passer le cap de la digitalisation de leur activité.

Exonération des charges

Comme cela avait déjà été annoncé, Bruno Le Maire a une nouvelle fois confirmé que les TPE qui ont dû fermer pour des raison administratives pendant la période de confinement bénéficieront automatiquement d’une exonération des cotisations et contributions patronales de trois mois (pour les périodes du 1er février au 30 avril 2020). De même, une aide financière a été mise en place afin de faciliter le règlement de l’ensemble des cotisations ou contributions déclarées à l’Urssaf en 2020 (dettes antérieures aux périodes d’emploi visées, cotisations et contributions reportées ou celles dues sur les échéances à venir). Cette aide prendra la forme d’un « crédit de cotisation sociale de 20 % de la masse salariale, qui permettra de payer les cotisations sociales des salariés lors de la reprise économique ». Pour les travailleurs indépendants, une mesure exceptionnelle de réduction des cotisations sociales personnelles sera mise en place au titre de l’année 2020.

Pour en savoir plus : Annulation des charges : Quelles sont les entreprises concernées ? 

Le fonds de solidarité prolongé

Alors qu’il devait prendre fin au mois de mai, le fonds de solidarité sera finalement ouvert pour toutes les entreprises au mois de juin (avec les mêmes critères). De même, la condition de refus obtention d’un Prêt garanti par l’État pour bénéficier du second volet du fonds sera supprimée. Rappelons que pour les entreprises des secteurs du tourisme, restauration, hôtellerie, sport, événementiel et culture, le fonds de solidarité reste ouvert jusqu’à la fin de l’année.

Création de foncières afin de lutter contre la vacance commerciale

Outre un soutien immédiat à la trésorerie des entreprises, le plan de relance gouvernemental contient également des mesures pour préparer l’avenir, avec notamment la création de 100 foncières visant à acquérir et rénover au moins 6 000 commerces sur cinq ans, principalement dans des petites et moyennes communes. Une nécessité au vu de la vacance commerciale qui progresse chaque année. La création de foncières permettra ainsi de faciliter l’installation de nouveaux commerces au sein des cœurs de ville, mais également de mieux piloter la diversité de l’offre commerciale. Dans le même sens, le plan prévoit de doter les villes d’outils d’analyse d’impact de la crise, ainsi que de financer des managers de centres-villes.

Numériser les petits commerces

Dernier axe de ce plan de relance gouvernemental : la digitalisation des commerces de proximité. Par là, Bercy entend aider les commerçants à développer des outils de génération de trafic en point de vente, tel que le click&collect, l’e-réservation, l’e-commerce…. « Les commerçants qui avaient une présence numérique durant le confinement sont ceux qui ont pu sauver les meubles. Il faut qu’une entreprise sur deux soit en mesure d’utiliser le web pour augmenter ses revenus. L’idée est de s’approprier les codes créés en termes de service client et de modèle de vente pour en faire profiter les petits commerçants », défend la secrétaire d’État à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher.

L’echommerces, le partenaire des commerçants indépendants

Vous avez pu le constater, chez l’echommerces nous mettons aujourd’hui toute notre énergie pour défendre et porter la voix des indépendants face à cette crise qui touche durement les commerçants. Mais dans le même temps, nous avons à cœur de les aider à se développer pour préparer au mieux l’avenir. C’est en ce sens que nous mettons aujourd’hui en relation les commerçants avec des formateurs spécialisés. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous, nos conseillers vous rappelleront gratuitement pour analyser votre situation et vous orienter vers la formation adéquate. Notre partenaire se chargera par la suite d’évaluer votre éligibilité au financement de la formation et de constituer votre dossier de prise en charge.

Faites-vous rappeler par un conseiller formateur

Sans engagement de votre part, nous prenons le temps de discuter avec vous de la situation de votre commerce et vous proposons une formation adaptée.

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne