Les entreprises doivent-elles augmenter les salaires ?

Bruno Le Maire a appelé la semaine dernière les entreprises qui le peuvent à augmenter les salaires. Mais est-ce pour autant possible, au vu de la conjoncture économique actuelle ?

Hausse des salaires inflation

« Les entreprises qui peuvent augmenter les salaires doivent augmenter les salaires », a déclaré la semaine dernière le ministre de l’Economie, lors d’une réunion à Bercy. Rappelant dans la foulée que « chacun doit participer au combat contre l’inflation […] Cela ne peut reposer uniquement sur l’État », alors que la hausse des prix à la consommation a atteint 4,8% sur un an en avril, et +5,2% en mai ! S’adressant aux représentants des employeurs, Bruno Le Maire a appelé à ce que « tous ensemble, nous puissions apporter des réponses à cela », tout en excluant « des augmentations générales, partout, décidées par l’administration », car « ce n’est pas comme ça que ça marche ».

Les entreprises peuvent-elles réellement augmenter les salaires ?

Cette intervention du ministre de l’Economie a immédiatement faire réagir du côté du patronat. « Il n’y aura pas de hausse de salaires uniforme, a répondu François Asselin, président de la CPME, au micro de Franceinfo. Vous aurez autant de situations que d’entreprises différentes. Lorsque vous êtes sur un modèle économique florissant, que vous avez de la marge, vous pouvez partager la valeur de façon bien plus aisée que lorsque vous êtes sur un marché où vous n’avez quasiment pas de marge ».

Lire aussi : Les aides à l’apprentissage prolongées jusqu’à la fin de l’année !

Mettant également en avant les difficultés de recrutement et d’approvisionnement des entreprises. « Beaucoup d’entreprises ont fait des augmentations individuelles pour éviter que leur effectif ne parte à la concurrence […] ou pour recruter. Maintenant on subit cette inflation, les entreprises comme leurs salariés ont la même pression. Nous voyons flamber nos prix d’approvisionnement en matières premières [et] lorsque nous ne pouvons pas répercuter [cette hausse] sur les prix de vente, cela devient compliqué », a-t-il poursuivi.

Envisagez-vous d'augmenter les salaires d'ici les prochaines semaines ?

La Prime Macron comme solution ?

Dans ce contexte, le gouvernement mise aujourd’hui beaucoup sur la nouvelle “prime Macron” pour redonner du pouvoir d’achat aux travailleurs français, sans pour autant pénaliser la trésorerie des entreprises. Cette prime PEPA (prime exceptionnelle de pouvoir d’achat), exonérée de cotisations sociales et actuellement plafonnée à 2000 euros pour les entreprises de moins de 50 salariés, pourra désormais atteindre un montant de 6000 euros. Une solution privilégiée par les représentants du patronat. « Lorsque la prime PEPA a été mise en place, environ 50% des TPE/PME ont versé cette prime à leurs salariés », comme l’a rappelé François Asselin, qui milite néanmoins pour « étaler cette prime sur plusieurs mois », afin que cela ne pèse pas trop sur la trésorerie des entreprises.

Comptez-vous utiliser le levier de la nouvelle prime PEPA pour vos salariés d'ici les prochaines semaines ?

Une demande entendue par Bruno Le Maire. « Je resterai fidèle à la méthode qui a toujours été la mienne ici : le dialogue permanent avec tous les acteurs économiques de la Nation », s’est-il engagé.

Restez informés de l’actu pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez de notre offre découverte :

1€/mois pendant 3 mois
Je m’abonne