Les annonces de Jean Castex pour les commerces

Le Premier Ministre a annoncé que seul le Pas-de-Calais sera soumis à un confinement le week-end. Des nouvelles restrictions pour les commerces vont en revanche être instaurées dans les départements sous surveillance.

confinement paris

C’était attendu, le Premier Ministre l’a confirmé ce jeudi 4 mars 2021 lors d’une conférence de presse : l’ensemble du département Pas-de-Calais sera soumis à un confinement le week-end, qui débutera dès ce vendredi 5 mars à 18 heures, et se terminera le lundi 8 mars à 6 heures du matin. Ce confinement sera poursuivi les week-ends prochains. Enfin, et toujours dans le Pas-de-Calais, les magasins de plus de 5000 M2 vont également devoir fermer leurs portes, et ce pour l’ensemble de la semaine. Des mesures similaires à ce qui a déjà été mis en place la semaine dernière dans l’agglomération de Dunkerque et dans une grande partie des Alpes-Maritimes. Par ailleurs, 3 nouveaux départements, les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube, rejoignent les 20 départements sous surveillance.

Les grandes surfaces non alimentaires de plus de 10 000 m² fermées dans les départements à risque

Autre mesure de restriction annoncée par le Premier Ministre, les grandes surfaces non alimentaires de plus de 10 000 m² vont devoir fermer leur portes dans les départements à risques. Sont concernés par ces fermetures les départements du Nord, la Somme, l’Oise, le Val-d’Oise, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, Paris, le Val-de-Marne, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, les Yvelines, l’Eure-et-Loir, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, le Rhône, le  Var, les Bouches-du- Rhône, la Drôme, les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube. Toutes ces dispositions entreront en vigueur ce vendredi à minuit.

Rappelons que dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes, le Pas-de-Calais et l’agglomération de Dunkerque, ce sont les magasins et centres commerciaux de plus de 5000 M2 qui ne peuvent plus accueillir du public, et ce pour l’ensemble de la semaine. Les commerces dits « non essentiels », soit les boutiques de mode, les coiffeurs, fleuristes… doivent également fermer leurs portes, mais uniquement le week-end. Seule différence en comparaison des derniers confinements, les librairies et les disquaires sont désormais considérés comme des commerces essentiels et peuvent ainsi continuer à accueillir du public le week-end.

Lire aussi : Aide de 500 euros : Par où commencer pour se lancer sur internet ?

L’ensemble des commerces qui s’apprêtent à être frappés d’une interdiction d’accueillir du public seront bien entendu éligibles au fonds de solidarité. Pour plus d’informations sur le fonds de solidarité, nous vous invitons à consulter cet article dédié.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle évolution, aussi n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter.

Restez informés de l’actu Covid pour les commerçants et indépendants :

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne