Des terrasses agrandies pour la réouverture des bars et restaurants ?

Plusieurs municipalités envisagent d’autoriser les restaurateurs, bistrotiers et cafetiers à empiéter sur la voie publique afin d’étendre leurs terrasses.

réouverture restaurant terrasses

Une semaine s’est écoulée depuis le début du déconfinement, et après la réouverture d’une grande majorité de commerces, de nombreux Français attendent désormais avec impatience celle des cafés, bars et restaurants. Avec en ligne de mire la date du 2 juin pour les départements situés en zone verte, comme l’a laissé entendre la semaine dernière Edouard Philippe. Une nouvelle accueillie avec enthousiasme par la profession, mais se pose désormais la question de savoir quelles seront les conditions sanitaires à respecter le jour J. « Nous refusons toute réouverture de nos établissements avec la contrainte de distanciation de 4 m2 par personne. Nous travaillons à des solutions afin que la santé des clients et des salariés soit assurée sans que la capacité d’accueil de nos établissements soit ainsi divisée par 4 », a déjà prévenu le GNI (Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration). Une position également partagée par l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), l’autre syndicat représentatif de la profession, qui considère cette contrainte de distanciation de 4 m2 par personne comme une « ligne rouge ».

Et pour cause, imposer une telle séparation reviendrait à supprimer des tables… beaucoup de tables ! « On ne sera même pas à la moitié de notre capacité. On s’était déjà préparé à ne faire que la moitié, mais là ce sera encore moins », redoute ainsi le très médiatique chef Philippe Etchebest. Avec une perte du nombre de couverts estimée entre 33 % et 50 % par les professionnels du secteur. Sans compter que certains restaurants, aux surfaces trop petites ou exiguës, ne pourraient tout simplement pas rouvrir !

L’agrandissement des terrasses comme solution ?

Dans ce contexte, plusieurs agglomérations envisagent de permettre aux restaurateurs, bistrotiers et cafetiers d’étendre leur terrasse sur l’espace public. A commencer par la ville de Paris. « Nous allons faire en sorte qu’ils puissent s’élargir sur l’espace public afin de pouvoir travailler dans des conditions sanitaires satisfaisantes. Et ce, jusqu’en septembre. Des rues entières pourraient leur être réservées à titre gratuit, a confié Anne Hidalgo. Un système de formalités déclaratives avec une autorisation gratuite à la clé va être mis en place. » Une idée reprise par la métropole de Lyon, qui souhaite inciter les communes « à exonérer les cafés, bars et restaurants des droits d’occupation du domaine public pour leurs terrasses et permettre, quand cela est possible, une emprise plus large de la terrasse ». De bonnes intentions qui risquent dans certains cas de se heurter à la réalité et en l’occurrence à des impossibilités. Comment agrandir sa terrasse lorsque la chaussée est fortement fréquentée et déjà réduite par une piste cyclable ?

Lire aussi : Les 3 enjeux sanitaires de la réouverture des restaurants

Néanmoins à Nantes et à Toulouse également, les associations de commerçants et antennes locales de fédérations professionnelles se mobilisent afin d’obtenir la permission d’occuper plus largement et gratuitement l’espace public. Si pour le moment assez peu de municipalités se sont positionnées sur le sujet, le débat devra s’ouvrir très prochainement, tant l’enjeu est important pour les professionnels de ces secteurs, dont l’activité perdue pendant le confinement ne pourra pas être compensée dans les mois à venir. Mais aussi pour l’ensemble des Français, qui ont à cœur de consommer de nouveau dans les cafés, bars et restaurants à l’approche de l’été, et notamment en terrasse !

RESTEZ INFORMÉS SUR L’ACTU ET LES DISPOSITIFS RÉSERVÉS AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

  Cet article vous a été offert !
Abonnez-vous et soutenez le média qui défend les commerçants indépendants.

Profitez en ce moment de notre offre solidaire :

1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.
Je m’abonne