Actu / Débat

Le commerce est en légère baisse depuis début 2019

La Fédération du commerce spécialisé Procos a présenté un premier bilan de l’année 2019. Les établissements de centre-ville sont à la peine.

Les années se suivent et se ressemblent pour le secteur du commerce. En effet, d’après les dernières données de la Fédération du commerce spécialisé Procos, l’activité du commerce est en légère baisse sur les 5 premiers mois de l’année (- 0,6 %, contre – 2,7 % sur la même période en 2018). Une mauvaise performance principalement attribuée « à un mois d’avril calamiteux (- 4,8 %) », comme le note Procos dans son compte-rendu.

commerce est en légère baisse
Le commerce est en légère baisse dans son ensemble (-0,6%).

Comme on peut l’observer dans le graphique ci-dessus, ce sont surtout les établissements de centre-ville qui sont le plus touchés par cette baisse d’activité (-1,7%). Et notamment les centres commerciaux de centre-ville, qui enregistrent de loin la plus forte diminution de leur chiffre d’affaires (-3,2%, contre -0,8% pour les rues de centre-ville).

L’impact des gilets jaunes est toujours important

Si la baisse d’activité en centre-ville ne peut bien entendu s’expliquer uniquement par la continuité du mouvement des gilets jaunes, les données issues de l’observatoire de la fréquentation des magasins Procos/Stackr (**) permettent d’identifier une certaine corrélation. « En fait, les samedis sont impactés même lorsqu’aucune manifestation ne se déroule dans la ville. Une partie des consommateurs a choisi de ne pas prendre le risque de se déplacer et a revu son comportement », affirment les analystes de Procos. Et les reports, qui s’opèrent principalement le lundi et le vendredi, sont bien souvent insuffisants pour combler la perte de chiffre d’affaires du samedi.

Lire aussi : Bientôt un moratoire sur les zones commerciales périphériques ?

Une aubaine pour les centres commerciaux de périphérie, qui semblent le plus profiter de ce report des achats. En atteste leur très bon mois de mai (+5,6%), alors que dans le même temps les commerces de centre-ville ont vu leur chiffre d’affaires stagner. En espérant que le second semestre leur sera plus favorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*