Actu / Débat

Pourquoi les GAFA ouvrent des boutiques physiques ?

Apple, Amazon, Google et même prochainement Facebook, comment expliquer l’engouement des GAFA pour l’ouverture de boutiques physiques ?

GAFA ouvrent des boutiques physiques
Les GAFA ouvrent des boutiques physiques à travers le monde. Ici le tout premier magasin Google, ouvert à Londres en 2013.

Si vous avez eu l’occasion de vous rendre récemment à New-York ou à San Francisco, vous connaissez alors peut-être le concept original des boutiques Amazon Go, propriétés du géant américain de la vente en ligne. Fini les longues files d’attentes interminables en caisse, il vous suffit juste de scanner les articles depuis votre smartphone et de repartir une fois vos courses terminées. A l’intérieur de la boutique, des capteurs et des caméras repèrent vos achats, qui vous seront par la suite débités sur votre carte bleue. Le commerce 2.0 selon Amazon.

3000 boutiques Amazon Go d’ici 2021

Si pour le moment l’ogre de Seattle ne recense qu’une douzaine de boutiques physiques aux Etats-Unis, cette stratégie d’implantation physique ne répond pas à un simple choix d’image. En témoigne cette information de l’agence de presse Bloomberg : la firme souhaiterait en ouvrir jusqu’à 3000 en Amérique d’ici 2021 ! Cet engouement pour le commerce « en dur » n’est d’ailleurs pas nouveau. En 2017, l’entreprise américaine avait déjà fait parler d’elle en rachetant l’enseigne Whole Foods, une chaîne de magasins bio qui compte 476 points de vente aux Etats-Unis, pour la modique somme de… 13 milliards de dollars !

Lire aussi : 5 tendances du commerce de demain

En France, Amazon n’a pas encore ouvert de points de vente physiques (seulement un pop-up store à Paris lors des fêtes de fin d’année 2018), préférant opter pour des partenariats avec des chaînes déjà installées, notamment Monoprix. Objectif non avoué… mais sans ambiguïté : s’imposer à terme comme le leader de la vente, tous canaux de distribution confondus.

Apple déjà bien installé

magasin Apple
Apple a été le premier des GAFA à ouvrir des points de ventes physiques. Ici l’Apple Store d’Aix-en-Provence.

Des 4 géants américains du numérique, c’est sans aucun doute Apple qui a été le pionner en matière de commerce physique, avec une stratégie somme toute bien différente de celle d’Amazon. Dès 2001, la firme à la pomme a ouvert ses premiers Apple Store. S’en suivront des centaines d’autres, portés par le succès des smartphones et des tablettes dont ils ont démocratisés l’utilisation à travers le monde, pour compter aujourd’hui 506 points de vente, dont 20 en France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne passent pas inaperçus. Design épurés, emplacements premium, éclairage soignés… A l’intérieur, tout est mis en place pour magnifier le produit et célébrer la marque.

Google et Facebook plus discrets, mais pour combien de temps encore ?

Contrairement à Amazon et Apple, Google et Facebook se sont montrés pour le moment assez timides en ce qui concerne l’ouverture de points de vente physiques. En France, Google s’est ainsi contenté de présenter ses produits via quelques magasins éphémères. Même stratégie du côté de Facebook, qui a ouvert pas moins de neuf pop-up store à l’occasion des fêtes de fin d’année, aux Etats-Unis. Et a annoncé l’inauguration de ses propres cafés au Royaume-Uni, dans le courant de la rentrée. Officiellement, l’entreprise de Mark Zuckerberg souhaite y faire un espace où vous pourrez apprendre à mieux contrôler vos paramètres de confidentialité. Officieusement, l’idée est surtout d’installer progressivement Facebook dans le monde du retail.

facebook-café
Facebook a annoncé l’ouverture de ses propres cafés à travers le Royaume-Uni, d’ici à début septembre.

Alors que le commerce physique bat de l’aile, en Europe comme Outre-Atlantique, l’engouement des GAFA pour l’ouverture de points de vente « en dur », démontre qu’il garde encore son attrait. Reste qu’à l’heure où les fermetures de commerces se comptent par plusieurs dizaines de milliers, il en faudra encore bien plus pour retourner la tendance.

One Comment

  1. Après avoir détruit tout les commerces de proximité les GAFA se mettent à leur place. Ecoeurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*